Le taux d’inflation de l’Ethereum a connu une baisse de 90% depuis The Merge

0
95
investir Ethereum

Le réseau ETH a exécuté la mise à jour The Merge (la fusion) le jeudi 15 septembre 2022. Cette évolution était attendue pour impacter la tendance inflationniste ou déflationniste de la deuxième crypto la plus capitalisée du marché. À l’heure de la rédaction de cet article (26/09/2022), il n’y a pas encore suffisamment d’éléments pour tirer des conclusions définitives. Les données indiquent tout de même clairement que la baisse d’inflation prévue se produit effectivement. Reste à savoir si elle sera durable !

Importante chute de l’inflation de l’ETH, une conséquence directe de The Merge

Les données relayées par plusieurs acteurs de l’écosystème Ethereum font état d’une baisse considérable de l’inflation depuis la mise à jour The Merge du 15/09. Pour rappel, l’inflation ici est à comprendre comme étant l’accroissement du nombre d’ETH en circulation. La fusion a notamment impliqué un passage du fonctionnement en PoW ou proof-of-work (preuve de travail) à un consensus en PoS ou proof-of-stake (preuve par enjeu). La méthode de validation des blocs et d’émission de nouveaux jetons ayant ainsi changé, le volume d’ethers quotidiennement émis a connu une remarquable baisse.

Depuis The Merge, 8 341 ETH ont été émis au 26/09 à 16:00 TU, d’après les chiffres fournis en temps réel par la plateforme ultrasound.money. Si le réseau fonctionnait encore en proof-of-work, 143 277 ETH auraient été générés. Il ressort de l’exploitation de ces chiffres que l’inflation de l’Ethereum a diminué de près de 95% (94,19% exactement).

emissions-eth-apres-the-merge
Nombre d’ETH émis depuis The Merge du 15/09/2022 – Crédit ultrasound.money

Dans un tweet du compte sassal.eth, appartenant à un investisseur indépendant et passionné de l’ETH, on peut lire une prévision à l’échelle d’un an particulièrement enthousiaste pour l’écosystème Ethereum. Si la tendance devait se poursuivre à l’horizon d’un an, soit jusqu’à fin septembre 2023, ceteris paribus, 260 000 ETH seraient émis (350 millions de dollars US au cours actuel) via le protocole PoS. Sur la même période, 5,2 millions auraient été émis (7 milliards de dollars US au cours actuel) sous le PoW. Ces prévisions sont bien sûr à prendre avec des pincettes, les émissions d’ETH dépendant également de plusieurs autres facteurs.

Inflation de l’ETH en baisse après The Merge : l’Ethereum n’a pas encore acquis une nature déflationniste

Pour que l’ETH devienne véritablement un actif déflationniste, il faudrait que le nombre de jetons brûlés chaque jour soit supérieur au nombre de tokens émis. Or, la quantité de jetons brûlés dépend en grande partie de l’activité sur le réseau, depuis la mise à jour EIP 1559 implémentée en août 2021. L’EIP 1559 a particulièrement agi sur le mécanisme de détermination des frais de transaction (les gaz), en induisant une destruction automatique des base fees.

Le caractère plus ou moins dynamique de la Blockchain ETH déterminera donc aussi la durabilité d’une tendance déflationniste sur le réseau. Pour l’heure, il semble y avoir une certaine déflation (811 éthers émis au cours des dernières 24 heures, contre 871 ETH brûlés). Toutefois, on peut observer en parallèle que le cours de la crypto n°2 du marché reste dramatiquement bas, malgré les effets positifs attendus de la fusion. Du 15 au 26 septembre, la valeur de l’ETH est passée de 1 638 USD à 1 320 USD.

chute-cours-eth-apres-the-merge
Baisse de la valeur de l’ETH après The Merge – Crédit : Trading View

Le retour à une croissance soutenue de son cours ainsi qu’une intensification de l’activité sur son réseau seront déterminantes pour que l’Ethereum soit durablement déflationniste. Pour l’heure, ce n’est pas encore le cas.