actu accord totalenergies saria vers un carburant aerien durable
Bourse

Accord TotalEnergies-SARIA : Vers un carburant aérien durable ?

La société SARIA, spécialisée dans la collecte et la valorisation des matières organiques, a conclu un accord avec TotalEnergies pour développer une unité de production de carburants durables d’aviation (SAF).

C’est le groupe pétrogazier français qui en a fait l’annonce le 26 septembre, précisant que la plateforme zéro brut de Grandpuits en Seine-et-Marne sera mise à contribution.

Selon les termes de l’accord, TotalEnergies prendra 50 % dans l’activité de production de SARIA et cette dernière obtiendra également 50 % d’intérêts dans l’activité biocarburants de Grandpuits, appartenant à Total. La graisse animale et les huiles de cuisson usagées seront fournies par SARIA et l’usine restera sous le contrôle de Total.

DÉCOUVRIR L’ACTION TOTALENERGIES (TTE)

« Il s’agit d’une étape majeure dans notre ambition de devenir l’un des leaders des carburants durables d’aviation […] SAF est la solution la plus efficace pour réduire immédiatement les émissions de CO2 du transport aérien », a indiqué Bernard Pinatel, patron de la division Raffinage & Chimie chez TotalEnergies. 

Il faut également souligner que le partenariat conclu avec SARIA permet à TotalEnergies de viser une production annuelle de 210 000 tonnes de SAF. Cela correspond à une augmentation de 25 % par rapport à l’objectif annoncé il y a deux ans.

Le carburant d’aviation durable, avenir du transport aérien ?

La collaboration de TotalEnergies et de SARIA positionne le groupe pétrogazier français sur l’un des segments les plus importants dans la fourniture énergétique à moyen terme de l’industrie aéronautique mondial. 2 à 3 % des émissions mondiales de CO2 sont en effet causées par l’aviation et, parmi les initiatives qui se multiplient pour réduire cette proportion, le carburant durable d’aviation tient une place importante.

Il faut rappeler que le carburant durable d’aviation est un carburant alternatif produit sans impacter la production d’eau et de nourriture et qui, sur son cycle de vie, pollue moins que le kérosène. Ce carburant est ensuite associé au kérosène, mais dans une proportion encore limitée. Les moteurs actuellement utilisés ne peuvent en effet consommer qu’un maximum de 50 % de biocarburant.

Le géant européen Airbus, leader mondial dans la production des avions, a d’ores et déjà annoncé un projet de production d’avions consommant uniquement du carburant durable. Elle a déjà effectué plusieurs tests à cet effet. Plusieurs compagnies se lancent également dans l’utilisation de SAF. C’est le cas d’Air France qui suit une obligation de 1 % de carburant durable d’aviation pour tous les vols au départ d’un aéroport français, dès 2022. 

Tous ces facteurs font que le développement d’une unité de production de SAF par TotalEnergies semble prometteur.

TotalEnergies a la cote en bourse

En bourse, il est important de souligner que TotalEnergies surfe sur la vague de la hausse des prix de l’énergie en Europe et partout dans le monde. Le bénéfice net part du groupe de l’entreprise a ainsi progressé de 5,7 milliards $ au deuxième trimestre 2022, soit plus du double obtenu à la même période l’année écoulée. 

Chez les analystes, l’action TTE est donc plutôt bien perçue, comme en témoignent les différentes notes de recherche publiées récemment par plusieurs brokers. Credit Suisse, UBS et JP Morgan sont tous à l’achat, avec un objectif de cours qui varie entre 62 et 73 euros. L’action a clôturé à 47,02 euros le lundi 26 septembre, en hausse de 1,11 %.

Alm Maye

Alm Maye est trader et analyste depuis 2013. Il est expert dans les marchés actions, le Forex et les crypto-monnaies. Il participe à l’élaboration d’articles news pour le site Actufinance.