Assurance-Vie : découvrez les fonds en Euros « nouvelle génération »

0
1279

Depuis de nombreuses années maintenant, le rendement des fonds en Euros des contrats d’assurance-vie diminue peu à peu. Si on regarde les chiffres, la moyenne du marché se situait autours de 6 % en 2000, de 4,4 % en 2005 et de 3 % en 2011… Bien entendu les disparités d’un assureur à l’autre peuvent être fortes, mais la tendance est clairement à la baisse et on arrive à une rentabilité quasiment nulle si on tient compte des prélèvements sociaux et de l’inflation.

Qu’est-ce qu’il y a dans un fonds en Euros classique ?

D’une compagnie à l’autre ça peut varier, mais en règle générale on va retrouver :

  • 80 % d’obligations dont une bonne moitié en emprunts d’Etat, le solde étant en obligations privées :
    principalement des obligations émises par des banques
  • 5 % d’immobilier
  • 5 % d’actions : plutôt des entreprises françaises distribuant des dividendes importants
  • 10 % de liquidités pour faire face aux demandes de rachat et / ou saisir des opportunités d’investissement

Les obligations « sans risque » ne rapportant plus grand chose, ce type d’allocation d’actif ne génère plus assez de rendement pour être attractif en tant que placement à long terme.

Fort heureusement quelques assureurs ne sont pas restés inactifs et ont lancé des fonds en Euros de « nouvelle génération ». On en trouve plusieurs types :

Les fonds en Euros gérés selon la méthode des coussins

La méthode des coussins, est un mode de gestion original proposé aujourd’hui en France par plusieurs assureurs (AEP, Generali Patrimoine, Spirica), mais le pionner est La Mondiale Partenaire, dont les contrats sont distribués exclusivement par des Conseillers en Gestion de Patrimoine Indépendants, qui a lancé son fonds en 2007. C’est donc Eurocit’, le fonds de La Mondiale, que j’ai choisi de présenter ici.

a- Fonctionnement :

  • 70 % minimum des sommes collectées sur investies sur l’actif général de La Mondiale (fonds en Euros «classique»)
  • 30 % maximum est placé en OPCVM « patrimoniaux ». Ces supports sont choisis par l’assureur, et leur poids total dans l’actif peut varier selon les conditions de marché.
  • l’investisseur bénéficie d’une garantie à 100 % de son capital, et les intérêts annuels sont également acquis définitivement (effet cliquet)

b- Performances :

  • 2007: 4.14 %
  • 2008: 0.47 % >>> cette année là le CAC 40 perdait plus de 42 %
  • 2009: 5.84 %
  • 2010: 5.14 %
  • 2011: 1.19 % >>> en 2011, la bourse de Paris a baissé de près de 17 %

Sur 5 ans, on arrive donc à une performance moyenne de 3.35 %, qui n’a rien d’exceptionnelle par rapport à ce qu’on aurait pu obtenir sur un fonds en Euros classique. Mais il ne faut pas oublier que sur les prochaines années le rendement des fonds en Euros classiques va continuer à diminuer, et que nous ne connaîtrons pas toujours des années boursières aussi difficiles que depuis 5 ans.

c- Avantages :

  • Une alternative aux fonds en Euros «classiques» permettant d’apporter un surcroît de performance à moyen terme : La Mondiale vise une surperformance moyenne de 0,5 % / an
  • Une garantie du capital combinée à un moteur de performance diversifié
  • Un effet cliquet sur les performances attribuées chaque année (ce qui est gagné est définitivement acquis)

d- Inconvénients :

  • en cas d’importante baisse des marchés, il est théoriquement possible de ne rien gagner une année donnée
  • les performances peuvent varier fortement d’une année sur l’autre : il n’y a pas de régularité dans les rendements

La suite de cet article : les fonds en Euros « immobilier » et les fonds « Euro-Diversifiés »

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here