Binance US déliste la crypto AMP à cause de la SEC

0
30
binance

La version américaine du site de Binance a déclaré qu’elle allait retirer le jeton AMP de l’offre de sa plateforme suite au changement de position de la SEC (Securities and Exchange Commission) qui considère désormais ce dernier comme un actif de type “security”.

Pour rappel la SEC représente l’autorité des marchés financiers aux États-Unis et son rôle est de surveiller les marchés financiers, mais également de contrôler les liquidités et d’émettre des sanctions dans le cas du non-respect des règles qu’elle établit. Ces règles ont pour but de protéger les épargnants et investisseurs d’abus éventuels comme le délit d’initié.

En outre, le terme “security” désigne en français un titre et correspond généralement à un actif financier, cependant la définition exacte varie largement d’une juridiction à une autre.

Par l’intermédiaire d’un billet publié sur son blog le lundi 1 août, la version américaine de Binance a annoncé :

« Nous opérons dans un secteur qui évolue rapidement et nos processus de listage et de radiation sont conçus pour être réactifs aux évolutions du marché et de la réglementation. Nous prenons cette mesure dès à présent en attendant d’avoir plus d’informations vis à vis de la classification du jeton ».

De plus, le site d’échange a également poursuivi en affirmant que ce retrait avait été opéré dans un contexte “d’excès de prudence” et cela à compter du lundi 15 août, soit exactement deux semaines après la publication de l’article sur le blog.

Cette décision fait suite au rapport de la semaine dernière de la SEC qui détaille les investigations de cette dernière sur Coinbase, la plus grosse plateforme américaine d’échange crypto, en raison du fait que celle-ci aurait laissé des résidents américains échanger des actifs numériques qui auraient dû être enregistrés en tant que “security”.

La semaine dernière le président de la SEC, Gary Gensler, a affirmé que les plateformes d’échange de cryptomonnaies devraient être régulées de la même manière que les bourses traditionnelles. Gary Gensler poursuit et souligne :

« Il n’y a aucune raison de traiter le marché des cryptomonnaies d’une autre manière que le marché des capitaux traditionnels simplement parce qu’une technologie différente est utilisée. Ne pas le faire risquerait de saper 90 ans de droit des valeurs mobilières ».

Ainsi la Commission a signalé que Coinbase avait listé 9 cryptomonnaies qui étaient en réalité des “securities” non enregistrées. En réaction le message publié sur le blog de Binance US poursuit :

« De ces neuf jetons, seul Amp (AMP) est répertorié sur la plateforme Binance.US »

Précédemment la SEC avait procédé à des accusations à l’encontre de l’un des anciens employés de Coinbase, déclarant ce dernier coupable d’avoir violé les règles de la société vis à vis du délit d’initié. En effet d’après les analyses de la SEC, neuf jetons impliqués dans cette affaire contenaient les caractéristiques et définitions d’une “security”.

AMP a la particularité d’être ce que l’on appelle un “collateral token” soit un actif spécifiquement utilisé pour l’atténuation des risques dans le cadre d’emprunt d’autres jetons de cryptomonnaies. Le mécanisme est identique à celui qu’on peut trouver dans la finance traditionnelle.

Suite à la décision de la SEC, le jeton AMP a perdu plus de 9 % de sa valeur au cours des dernières 24 heures et s’échange actuellement à son point le plus bas de la semaine à 0,008089 euro selon les données du site CoinMarketCap.