Accueil Groupama : baisse de -57,9% du résultat net 2008
ACTUALITÉS

Groupama : baisse de -57,9% du résultat net 2008

Groupama annonce une croissance de 10,8% de son chiffre d’affaires consolidé 2008 à 13,4 Milliards d’Euros. À périmètre et taux de change constants, il progresse de +3,4%.

En assurance de personnes, la hausse du chiffre d’affaires est de +6,4% en données courantes et de +3,1% en données constantes. En assurance de biens et de responsabilité, le chiffre d’affaires progresse de +16,2% en données courantes et de +3,7% en données constantes.

Le chiffre d’affaires des activités financières et bancaires s’élève à 362 ME, en progression de +3,4%. Le produit net bancaire atteint 189 ME.

Le chiffre d’affaires 2008 de Groupama Banque, en augmentation de +35% par rapport au 31 décembre 2007, s’établit à 62 ME. Le produit net bancaire s’élève à 38 ME au 31 décembre 2008 en progression de +35,4%. Cette évolution est due à la progression régulière des encours de crédit (+70,3%) et des encours de dépôts (+5,5%). Le nombre de clients à fin 2008 s’élève à 445.000
en hausse de +4,8% par rapport au 31 décembre 2007.

Les encours gérés par Groupama Asset Management et ses filiales s’élèvent à 81,3 MdsE au 31 décembre 2008, en retrait de -7,5% par rapport au 31 décembre 2007, sous l’effet de la chute des marchés financiers. Il convient toutefois de préciser que la collecte hors groupe est en progression de près de 2,8 MdsE.

Le résultat opérationnel économique de Groupama S.A. s’élève à 561 ME en 2008, en progression de +49,6% par rapport au 31 décembre 2007. La contribution de la France au résultat opérationnel économique est de 485 ME en 2008, en hausse de +76,4%. La contribution de l’international au résultat opérationnel économique est de 220 ME en 2008, en hausse de 13,4 %. La contribution des filiales financières et bancaires est de 1 ME au 31 décembre 2008. La contribution de l’activité des holdings s’élève à -145 ME au 31 décembre 2008. La hausse des charges de financement ainsi que les frais relatifs aux opérations de croissance externe pèsent sur le résultat de la période.

Le résultat net s’élève à 273 ME au 31 décembre 2008, en baisse de -57,9%, hors impact de la cession des titres SCOR en 2007. Dans le contexte de crise financière internationale, la hausse du résultat opérationnel est intégralement absorbée par les impacts de la crise financière, qui s’élèvent à 750 ME nets de PB et d’IS et qui se décomposent comme suit :
– une baisse sensible des plus et moins values réalisées nettes de 450 ME par rapport à 2007. L’année 2007 était marquée par une plus value exceptionnelle de 144 ME au titre de la cession des titres SCOR et par l’externalisation d’une plus value de 158 ME au titre de la cession de la Tour Gan. Aucune plus-value équivalente n’a été enregistrée en 2008.
– une diminution de 162 millions d’euros des actifs valorisés dans les comptes IFRS selon la méthodologie de la juste valeur par résultat par rapport à 2007.
– des dotations nettes aux provisions pour dépréciation à caractère durable de 138 ME en 2008.

Au 31 décembre 2008, le total du bilan de Groupama s’élève à 85,6 MdsE contre 88,3 MdsE en 2007, soit une baisse de -3,0%. Les placements d’assurance s’élèvent, en effet, à 67,4 MdsE contre 74,1 MdsE à fin 2007, soit une baisse de 6,7 MdsE, en raison de la chute des marchés financiers. Il convient de rappeler que la majeure partie des placements au bilan (plus de 89%) est évaluée en valeur de marché en application des normes IFRS. Cet environnement affecte évidemment les plus-values latentes du groupe qui atteignent 1,0 MdEau 31 décembre 2008 contre 7,5 MdsE au 31 décembre 2007. La baisse des marchés actions (l’indice CAC 40 a chuté de -42,7%) est à l’origine de la diminution de -5,9 MdsE des plus-values latentes sur actions.
Les capitaux propres consolidés de Groupama S.A. baissent mécaniquement selon les normes IFRS pour s’élever à 3,2 MdsE contre 5,9 MdsE au 31 décembre 2007.

La gestion efficace et prudente des placements permet, toutefois, au groupe d’enregistrer des dépréciations d’actifs relativement limitées (0,2% des placements), malgré les turbulences des marchés financiers. Les expositions du groupe aux produits structurés complexes ou “toxiques” qui posent problème aujourd’hui (subprimes, monolines, Madoff…) sont en effet nulles ou négligeables. Les provisions techniques brutes s’élèvent à 65,9 MdsE au 31 décembre 2008 contre 66,8 MdsE au 31 décembre 2007.

La marge de solvabilité réglementaire groupe (à méthode de calcul inchangée par rapport à 2007) est couverte à un niveau satisfaisant, à hauteur de 122%, et ce, malgré la très forte baisse des marchés financiers et le renforcement significatif du groupe à l’international. En tenant compte des éléments d’appréciation complémentaires tels que publiés par l’ACAM, la marge serait de 149%.
Le taux d’endettement net, hors Silic, est de 40,5% au 31 décembre 2008.

Le groupe maintient, pour 2009, ses objectifs de développement au service de ses clients, tout en se concentrant sur la recherche de synergies tant en France qu’à l’international, et en s’appuyant sur la mobilisation de ses collaborateurs. À plus long terme, le groupe maintient le cap pour satisfaire son ambition de figurer parmi les 10 premiers assureurs en Europe.

“Dans un environnement difficile, la forte croissance de notre activité, celle de notre résultat opérationnel, en progression de +50%, et la maîtrise de notre ratio combiné à 98% sont les fruits de nos plans de développement et d’investissement. Plus que jamais, ces bonnes performances et la bonne résistance de notre résultat net témoignent de la capacité de notre groupe à progresser même dans des périodes de turbulence”, a déclaré Jean Azéma, directeur général de Groupama. “Dans un contexte globalement difficile, nous restons concentrés sur nos objectifs.”

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Dernières Actualités

instant casino juventus football
ACTUALITÉS

Instant Casino s’allie à la La Vieille Dame – Juventus !

memecoin AI explose
ACTUALITÉS

Les memecoins « AI » explosent : MemeAI, CorgiAI, WiernerAI

Alors que le memecoin fever bat son plein, de nouveaux projets afin de se démarquer, embarquent des fonctionnalités innovantes. C’est le cas de Meme AI et de Wiener AI qui attirent actuellement les crypto-enthousiastes avec leurs fonctionnalités d’IA. Meme AI (MEMEAI) : créez et vendez des memes grâce au Meme AI Generator Le memecoin MEME...

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, NFT

Les memecoins Ethereum explosent, WienerAI est le prochain x100 ?

Les memecoins Ethereum explosent alors que l’approbation des ETF ETH est sur le point d’être annoncée par la SEC. Les memecoins Ethereum reviennent en force Alors que les memecoins Solana étaient les stars depuis le début de ce bull market, le récent pump de +700 dollars de l’Ethereum en une journée aura relancé la machine...

crypto learn to earn
ACTUALITÉS

Cette prévente crypto BRC-20 explose les 1,5 million de dollars

3 cryptos à suivre avant que le BTC n'atteingne 75500
ACTUALITÉS

Les 3 cryptos à suivre avant que le Bitcoin n’atteigne 75 500 dollars

taxes et fraude
ACTUALITÉS, Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

Quid des dérives fiscales du fichier FICOVIE

Pump de 25 % - est-il trop tard d'acheter PEPE
ACTUALITÉS

PEPE grimpe encore de 25 % – Est-il trop tard pour acheter PEPE ?