Accueil Devenir intermédiaire d'assurance
ACTUALITÉS, Autres informations financières

Comment devenir courtier ou agent général d’assurance ? Les conditions à remplir.

Les intermédiaires d’assurance (courtiers d’assurance, agents généraux d’assurance, etc. ) doivent satisfaire à quatre conditions professionnelles d’exercice, lesquelles font l’objet de vérifications par l’ORIAS (www.orias.fr) lors de leur immatriculation :

Les conditions d’honorabilité

Les personnes concernées

L’article L 512-4 du Code des assurances pose le principe de l’honorabilité des personnes physiques qui sont intermédiaires d’assurance en leur nom propre ou qui dirigent une personne morale ; cette condition d’honorabilité s’applique également à toute personne qui, au sein d’une personne morale, exerce une responsabilité en matière d’intermédiation en assurance.

La justification de l’honorabilité

Lors de l’inscription sur le registre ORIAS, le requérant justifie du respect des conditions d’honorabilité par la remise d’une déclaration sur l’honneur selon les dispositions de l’article R 514-1 du Code des assurances. Cependant, en application des dispositions de l’article R 514-2 du Code des assurances l’ORIAS peut demander au commissaire du Gouvernement de vérifier l’honorabilité du requérant.

Pour satisfaire à la condition d’honorabilité, il est indispensable de ne pas avoir fait l’objet d’une condamnation visée au I de l’article L 322-2 du Code des assurances ; sachant que, comme il est découle du VI du même article, l’absence de condamnation ne suffit pas à elle seule à asseoir l’honorabilité, il relève de la seule compétence de l’ORIAS d’apprécier si les éléments fournis relatifs à l’honorabilité, satisfont aux conditions posées par les textes.

Les conditions de capacité professionnelle

Les personnes concernées

En application de l’article L 512 5 du Code des assurances, toute personne qui pratique l’intermédiation en assurance doit disposer d’une capacité professionnelle adaptée à son niveau de responsabilité. Cela vaut pour les intermédiaires d’assurances personnes physiques, mais aussi pour leurs salariés et ceux des organismes d’assurance qui pratiquent l’intermédiation en assurance. Ils doivent être suffisamment formés pour faire un diagnostic des besoins du client et le conseiller au mieux de ses intérêts.

Les niveaux de capacité professionnelle

Trois niveaux de capacité professionnelle sont prévus par la réglementation, ils varient en fonction du niveau de responsabilité des personnes qui pratique l’intermédiation en assurance ou de la nature (à titre principal ou à titre accessoire) de l’activité de ces personnes :

  • Le niveau I correspond au niveau requis pour les courtiers d’assurance, les agents d’assurance et pour les salariés des organismes d’assurance et des intermédiaires d’assurance qui exercent les fonctions de responsables de l’activité d’intermédiation en assurance. Les conditions requises sont posées par l’article R 512-9 du Code des assurances.
  • Le niveau II correspond au niveau requis pour les mandataires d’assurance, les mandataires d’intermédiaire d’assurance et pour les salariés des organismes d’assurance et des intermédiaires d’assurance qui n’exercent pas les fonctions de responsables de l’activité d’intermédiation en assurance ; les conditions requises sont posées par l’article R 512-10 du Code des assurances.
  • Le niveau III est exigé pour les personnes qui pratiquent l’intermédiation à titre accessoire. Les conditions requises sont posées par l’article R 512-12 du Code des assurances.

La justification de la capacité professionnelle

La capacité professionnelle demandée peut s’obtenir par :

  • La réalisation d’un stage professionnel qui vise à acquérir des compétences définies dans un programme élaboré par les organisations représentatives de la profession et approuvé par arrêté. Les compétences acquises font l’objet d’un contrôle à l’issue du stage. Ce stage doit être effectué :
    • Auprès d’un organisme d’assurance ou d’un intermédiaire d’assurance visés au 1° à 2° du I de l’article R 511-2 pour le niveau I.
    • Auprès d’un organisme d’assurance ou d’un intermédiaire d’assurance visés au 1° à 4° du I de l’article R 511-2 pour le niveau II.
    • Auprès d’un centre de formation choisi par l’employeur ou le mandant ou par l’intéressé si celui-ci souhaite devenir courtier d’assurance.
  • Une expérience dans le domaine de la production ou de la gestion de contrats d’assurance ou de capitalisation. La durée exigée de cette expérience varie selon qu’elle ait été réalisée en tant que cadre ou non.
  • La possession d’un diplôme reconnu par arrêté voire aux conditions posées à l’article A 512-6 et A 512-7 du Code des assurances.

Les documents à produire pour justifier de la satisfaction aux conditions de capacité professionnelle sont mentionnés par l’article R 514-3 du Code des assurances :

  • Le livret de stage : l’article R 514-4 du Code des assurances dispose que « le livret de stage, [doit être] signé par les personnes auprès desquelles le stage a été effectué ». Il convient de préciser que les résultats du contrôle des compétences prévu par le II de l’article R 512-11 du Code des assurances doivent être annexés au livret de stage ;
  • L’attestation de formation : l’article R 514-5 du Code des assurances dispose que « l’attestation de formation est signée par la personne responsable de la formation. Elle est remise à son titulaire à l’issue de la formation »
  • L’attestation de fonctions pour l’expérience professionnelle
  • Le diplôme obtenu.

Seul l’ORIAS peut apprécier si les éléments fournis pour justifier de la capacité professionnelle satisfont aux conditions posées par les textes.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Dernières Actualités

meilleur robot crypto Bonk Bot vs Floki Beta vs Wierner AI
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Les meilleurs robots de trading de crypto-monnaies – BONKbot vs Floki Trading Bot vs WienerAI

Sponsorisé

Le mouvement des Cat Coins gagne en force : KAI est-il le prochain Dogecoin ?

Si l’on en croit l’élan de la prévente, KAI pourrait bien être le prochain DOGE. KAI est une nouvelle crypto dotée de fonctionnalités d’intelligence artificielle, présentée sous forme de meme coin. Comme prévu, elle s’impose comme la nouvelle sensation crypto. KAI peut-il mener le rallye des meme coins ce mois-ci ? Si oui, qu’est-ce que...

crypto play-to-earn playdoge
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

La crypto PlayDoge s’attaque à une industrie de 248 milliards de dollars

Mardi 28 mai 2024 – Un nouveau memecoin Doge, PlayDoge, a levé 200 000 dollars dès les premières minutes de sa prévente. Les memecoins Doge et les cryptos GameFi de type play-to-earn (P2E) gagnent en popularité dans la crypto-sphère. PlayDoge, qui cible ces deux narratifs, attire l’attention des crypto-enthousiastes à la recherche du prochain Floki Inu. De plus,...

Mt. Gox déplace 9,6 milliards de dollars
ACTUALITÉS, Bourse, Crypto-monnaies

Mt Gox déplace 9,6 milliards $ en bitcoin – la baisse s’annonce ?

prévente crypto
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Plus que 5 jours avant la fin de la prévente à 15 millions de dollars !

SPONGE récompenses instantanées.
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

SPONGE offre désormais des récompenses instantanées au staking

Hausse de PEPE il transforme 460 dollars en 3,4 millions de dollars
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies

Hausse de PEPE : il transforme 460 dollars en 3,4 millions de dollars