Accueil La CNIL remet en question la légalité de Worldcoin
Crypto-monnaies

La CNIL remet en question la légalité de Worldcoin

La commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) mène actuellement des enquêtes sur la légalité Worldcoin (WLD) en collaboration avec les organismes allemands. Elle est chargée de contrôler le système de traitement des données dans les entreprises. Pourtant, Worldcoin est un projet de cryptographie qui compte déjà environ 2,1 millions d’abonnés en deux ans seulement. Peut-être c’est la raison pour laquelle la CNIL s’interroge sur cette entreprise.

A lire également : Cotation de la crypto Worldcoin (WLD) sur fond de polémique

Le projet Worldcoin respecte-il la réglementation française ?

La commission nationale de l’information et des libertés ne cache pas son caractère vigilant vis-à-vis des services de Worldcoin. Elle affirme que son regard sur Worldcoin est fixé sur la façon dont la plateforme gère ses données biométriques. En d’autres termes, le site fonctionne avec une technologie qui lui permet de collecter les données souvent appelées les scans d’Iris.

Rappelons aussi que Worldcoin comporte des « World ID » qui sont des identités numériques créées par la plateforme. Les yeux de chaque utilisateur sont scannés pour produire ces identités et ils bénéficient des jetons WLD en retour.

La CNIL trouve donc que cette façon de proposer les services doit être scrutée de prêt. On peut le comprendre en ces termes:

La légalité de cette collecte semble questionnableainsi que les conditions dans lesquelles sont stockées les données biométriques.

Les autorités françaises redoublent la vigilance lorsqu’il s’agit des données biométriques,  des informations liées à la sexualité d’un individu ou encore des données de santé. Ces informations sont perçues comme des données « sensibles », c’est pour cette raison que le gouvernent français veille à leur protection.

Selon les avis les données dites sensibles devraient avoir un espace de stockage sécurisé. Il faut aussi un contrôle plus sévère que celui des autres données telles que les noms des utilisateurs, les numéros de téléphones ou bien les adresses email.

Worldcoin : le règlement français sur les données biométriques

Toutes les entreprises de crypto-monnaies qui souhaitent proposer des services sur le territoire français doivent consulter ce  guide. Il met à votre disposition des principales dispositions à prendre en compte pour collecter et stocker les données biométriques.

Le justificatif de l’intérêt

Il faut spécifier les besoins d’utilisation de la biométrie, elle doit être considérée comme un instrument bénéfice pour les utilisateurs et non comme un simple amusement.

Le choix du dispositif biométrique

Ceci doit se faire avec le consentement de l’utilisateur concerné ou encore chaque utilisateur a le droit de choisir son propre dispositif. Il serait alors illégitime qu’un utilisateur débourse une somme d’argent pour bénéficier d’un excellent dispositif biométrique.

La proposition d’un accord sur les données

L’entreprise crypto doit garantir un accord spécifique avec les utilisateurs pour la collecte et le stockage des données biométriques. Les clauses en question ne doivent pas être confondues aux fonctionnalités générales de la plateforme ; elles nécessitent une bonne clarté.

Apparemment, les enquêtes de la commission nationale de l’information et des libertés sont le deuxième point des principes qui viennent d’être cités. Selon les propos de la CNIL,

L’utilisateur [doit pouvoir] choisir d’utiliser un autre mode d’authentification (simple badge ou mot de passe), sans contrainte additionnelle, ni incitation ou contrepartie particulière (aucun tarif préférentiel ne peut être alloué aux usagers ayant accepté d’utiliser le dispositif biométrique). 

Le projet Worldcoin utilise les jetons WLD pour obtenir les données biométriques des utilisateurs. Pourtant, c’est un système de fonctionnement qui suscite des critiques. Le fondateur du projet, Sam Altman sera donc obligé de s’expliquer face à la commission nationale de l’information et des libertés pour éviter d’ éventuelles interdictions.

Il est important de mentionner que la CNIL n’est pas le seul organisme qui s’inquiète sur la légalité des plateformes cryptographiques qui se déploient sur leurs territoires. De ce point de vue nous comprenons que les dirigeants de chaque secteur favorable aux services des actifs numériques travaillent activement pour la satisfaction des investisseurs.

Worldcoin : le projet est-il soumis à une juridiction internationale ?

L’agence de presse de Londres appelée Reuters s’est impliquée dans l’affaire Worldcoin et CNIL pour rechercher des informations. Après un entretien avec cette organisation, Reuters a retenu que Worldcoin obéit à la juridiction allemande. Ainsi, les données confidentielles de cette plateforme et son fonctionnement sont sous la surveillance de Bavière qui est une nation allemande.

Ensuite, la CNIL a fait savoir que des enquêtes ont été ouvertes du côté de l’Allemagne. Elle a aussi confirmé sa collaboration avec les enquêteurs allemands pour examiner ensemble le projet Worldcoin afin de conclure si le projet propose des services illégaux ou non.

Il existe un règlement général sur la protection des données défini par les législateurs européens qui oblige tous les pays à renforcer la sécurité des données personnelles. L’Allemagne dont on parle avait déjà pris des dispositions en 2018 en adoptant un protocole de protection de données efficace.

Certainement, l’Allemagne comprend exactement les inquiétudes de la France sur la légitimité des services du projet Worldcoin, puisqu’elle estime que les données personnelles sont sensibles. Probablement, le Pays qui surveille Worldcoin peut anticiper en aidant le projet à combler les manquements qui soulève des critiques actuelles.

Le projet Worldcoin présente-t-il des ambitions incontestables ?

À titre de rappelle Worldcoin est un projet cryptographique dirigé par Sam Altman. Il fournit des efforts pour proposer une plateforme accomplie dans le domaine des crypto-monnaies. Malgré cela, ses ambitions ont été discréditées par certains entrepreneurs notamment Ki Young Ju et Jack Dorsey.

Worldcoin est constitué d’un programme de revenus de base universel dont l’abréviation est UBI. Mais, le PDG de CryptoQuant, Ki Young Ju a estimé que ce concept n’avait aucun sens. Ki Young Ju a toujours montré une attitude pessimiste sur toutes les réalisations de Worldcoin en précisant que son jeton n’est pas concret. Il a également ajouté que les dernières modifications de Worldcoin peuvent conduire à une série d’escroquerie.

Malgré les allégations portées à l’encontre de worldcoin, ses concepteurs demeurent optimistes sur leur objectif qui consiste à faire la différence entre les hommes de manière virtuelle. Dans cette manœuvre, les programmeurs de Worldcoin misent sur la technologie d’intelligence artificielle pour produire des résultats incontestables.

Contrairement aux déclarations de Ki Young, Buterin pense que les ambitions de Worldcoin ne doivent pas être négligées. Si le projet continue à se développer, il pourrait résoudre le problème de distinction entre les humains et les machines, qui existe dans les domaines du digital.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Benjamin Okala Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Benjamin Okala Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Titulaire d'une licence en sciences économiques obtenu à l'Université de Yaoundé II-Soa, Benjamin Okala est un rédacteur crypto-sphérique depuis plusieurs années. En 2020, il débute comme consultant en affaires dans divers projets du secteur bancaire liés à la gestion des données, l'analyse et l'intelligence artificielle. Benjamin a commencé très tôt à s'intéresser à la technologie blockchain et est actuellement un expert en Blockchain et DeFi.

Passionné de la crypto-monnaie et de blockchain, Benjamin propose sa riche expérience dans la rédaction de guides et d’articles dans le domaine des cryptos / NFT / DeFI / Metaverse... Sur Actufinance, il affiche toutes ses connaissances en tant que rédacteur de contenu expert, se consacrant à expliquer de manière simple et graphique différents concepts sur la technologie blockchain et tout l'écosystème qui l'entoure. Il nous dit toutes les choses les plus importantes que nous devrions savoir sur les protocoles DeFi.

Tout simplement, il traite des problèmes du secteur blockchain d'un point de vue journalistique. A titre de rappel, la technologie blockchain est l'un des outils les plus puissants dont nous disposons aujourd'hui. Elle a prouvé sa pertinence dans différents usages, transformant radicalement la façon dont nous faisons les choses. Explorer et développer davantage cette technologie évolutive nous mènera à un point où nous pourrons mieux interconnecter le monde.

Benjamin a travaillé avec plusieurs sites web sur les jeux d’argent, les réseaux sociaux et logiciel en plus d'être un travailleur indépendant. Lorsqu'il ne travaille pas (bien que cela n'arrive pas très souvent), il est possible de le trouver en train de lire ou de voyager.

Dernières Actualités

Crypto-monnaies, NFT

La fin du bull run altcoin ? Seul ce memecoin Bitcoin peut exploser

Top 5 Memecoin Ethereum et Solana au potentiel x100
Crypto-monnaies

Top 5 Memecoin Ethereum et Solana au potentiel x100

Alors que les prix de l’ETH et du SOL se consolident, leurs blockchains sont quant à elles le théâtre de naissances de certaines pépites censées exploser durant ce bull run. Voici les 5 projets explosifs pour les mois à venir. Dogeverse ($DOGEVERSE) Lancé le 8 avril dernier, ce memecoin à thème canin se décrit comme le...

Dogecoin baisse de 20%
Crypto-monnaies

Dogecoin baisse de 20 % alors que Dogeverse casse la barre des 4,5 millions de dollars

Alors que les conflits géopolitiques s’accentuent dans le monde, les marchés financiers sont en proie à de fortes turbulences. Bien qu’il soit relativement jeune, le marché crypto n’est pas non plus épargné et corrige sévèrement depuis vendredi dernier. Hormis le Bitcoin, des altcoins comme le Dogecoin perdent plus de 16 % durant le week-end. Parallèlement, de...

prevelement fisc
Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

Niveau historique des prélèvements obligatoires en France ?

Sponsorisé

Insanity Bets lance sa prévente : la première plateforme de jeu qui vous permet de devenir la maison

Sponsorisé

Fais de la place, DOGE, il y a un nouveau DOG COIN 1000X nommé WIENERAI

scorpion casino
Sponsorisé

La prévente de Scorpion Casino se termine le 14 avril alors que l’événement PinkSale en cours vise à battre des records – 10 millions de dollars levés pour la plateforme de partage des revenus