Accueil La SEC aurait demandé à Coinbase de retirer toutes es crypto-monnaies, sauf Bitcoin
Crypto-monnaies

La SEC aurait demandé à Coinbase de retirer toutes es crypto-monnaies, sauf Bitcoin

Dans une intervention tendant à protéger le monde des actifs financiers, la Securities and Exchange Commission (SEC) a donné l’ordre à Coinbase d’arrêter toutes les actions d’achat-vente  de leurs actifs numériques. Toutefois, l’organisme précise que l’unique monnaie digitale qui restera négociable sur Coinbase c’est Bitcoin. D’après Brian Armstrong, Chef de Coinbase, la prompte exigence de la SEC nous oblige à faire recours à la juridiction. Rappelons que Coinbase se classe parmi les géants du domaine des échanges numériques.

La SEC

Plus d’informations à propos de cette affaire entre la SEC et Coinbase.

Effectivement, il a été demandé à Coinbase de mettre un terme aux services des monnaies digitales, hors mis Bitcoin. Les utilisateurs continueront leurs transactions uniquement avec ce jeton, sur cette plateforme. La nouvelle a été annoncée par Brian Armstrong, chef de Coinbase dans un exposé du Financial Times.

Cependant, la SEC a annoncé au Financial Times que sa coopération d’exécution de la réglementation n’avait pas adressé une sommation conforme aux sociétés pour leur demander de ne plus donner des actifs financiers.

Pendant la vérification des informations, l’enquêteur peut librement parler des attitudes pouvant naître des interrogations conformément à la réglementation sur les valeurs mobilières, a déclaré la SEC. Autrement dit, la SEC sensibilise d’abord les entreprises avant d’entamer des poursuites judiciaires contre elles.

D’ailleurs, les libres pensées de Gary Gensler, président de la SEC, ou encore celles des collaborateurs du président de la SEC, peuvent être différentes selon les sujets évoqués. Les propos de chacun d’eux ne définissent pas complètement le statut universel des entreprises cryptographiques à moins que ce soit clairement précisé.

Correspondance de Coinbase suite à l’exigence polémique de la SEC

Le communicateur de Coinbase a exprimé son mécontentement sur les informations qui circulent de manière informelle au sujet de Coinbase. Selon lui, le Financial Times avait oublié une clause capitale de leur contrat avec la SEC aux États-Unis.  Le porte-parole évoque un communiqué mal formulé et adressé à la société crypto, Coinbase de “suspendre toutes les opérations de chaque actif cryptographique autre que le Bitcoin”.

Les informations propagées dans la rubrique du Financial Times pouvaient émaner de quelques anciens employés de la SEC, et non celles de toute la commission, selon le responsable de communication de Coinbase.

Lors d’une prise de parole Armstrong a affirmé : « la SEC avait fait cette recommandation avant de lancer une action en justice contre la société cotée au Nasdaq le mois dernier pour ne pas s’être enregistrée comme courtier ».

L’entreprise crypto Coinbase a été accusée par la SEC le 6 juin pour avoir outrepassé la loi fédérale sur les valeurs mobilières. Elle exercerait aussi en tant que courtier, bourse et chambre de compensation pour des titres non enregistrés avec crypto monnaies différentes. Mais Bitcoin n’est pas concerné, selon la SEC.

À en croire au FT, Armstrong a répliqué en disant qu’ils pensaient que tous les actifs étaient des valeurs mobilières, sauf le jeton Bitcoin.

« Et nous avons dit, comment arrivez-vous à cette conclusion, car ce n’est pas notre interprétation de la loi. Et ils ont dit, nous n’allons pas vous l’expliquer, vous devez cesser de coter chaque actif autre que le Bitcoin ».

Armstrong atteste que pour le bien de la société contre l’exigence de la SEC, un recours à la réglementation en vigueur était nécessaire. Ensuite, il indique dans ses déclarations, que la SEC prenne en compte Ether le deuxième plus grand actif financier comme étant une valeur mobilière avant de traduire Coinbase en justice.

XRP de Ripple déménage de Coinbase sous pression de la SEC

Ripple est une plateforme crypto qui a été créée pour gérer les transactions entre plusieurs banques à une forte allure. Elle fonctionne avec des entreprises financières parmi lesquelles nous avons les banques et les micro-finances. Elle est ouverte de manière légale et publique et opérationnelle, depuis lors, son chiffre d’affaires ne fait qu’augmenter.

Certaines personnes considèrent les termes Ripple et XRP comme deux valeurs similaires, n’ayant aucune divergence. Pourtant, XRP désigne une crypto-monnaie basée sur une blockchain et fonctionnant de manière indépendante.

En d’autres termes, Ripple est dans ce cas une entreprise qui fait en même temps dans l’élaboration des concepts et qui crée les stratégies de paiement. Pendant ce temps, XRP renvoie à une crypto-monnaie gérée par ce système boursier.

Coinbase de son côté est un réseau de plusieurs entreprises ouvertes sur le marché américain qui permet de faciliter à ses membres l’achat et la vente de leurs actifs financiers. Ils ont l’occasion d’envoyer et de recevoir en toute simplicité n’importe quel actif financier qui les intéresse comme par exemple le XRP.

Cette entreprise a pour but de proposer des services financiers qui sont à la portée de tous et de former une communauté solide. Ainsi, elle prétend devenir la meilleure entreprise internationale capable de rendre facile l’échange de la monnaie locale telle que l’euro, le dollar et autres, en monnaies numériques telle que le bitcoin, XRP et bien d’autres encore. Rappelons aussi que les échanges entre les deux types de monnaies sont réciproques.

Retour sur l’affaire entre la SEC et Coinbase

En février 2019, Coinbase a augmenté le XRP dans son réseau de vente et d’achat de l’actif financier stocké dans un compte bancaire. Pendant ce temps, le 19 janvier 2021, après avoir été poursuivie en justice par la Securities and Exchange Commission (SEC), le réseau d’entreprises partenaires a décidé de mettre fin aux négociations d’actifs. Même les transactions ont été arrêtées, à l’instar des dépôts des jetons XRP.

La société Ripple avec la complicité de deux de ses dirigeants sont blâmés par la SEC pour avoir effectué une vente de titres. Il s’agit des actifs qui n’ont pas été formellement déclarés, vendus  pour une somme allant jusqu’à 1,3 milliards de dollars.

Selon les motifs mentionnés dans la procédure, les accusés ont fait exprès de ne pas déclarer leurs actifs numériques ainsi que leurs ventes de XRP.

 La SEC continue en disant qu’ils ont refusé de se mettre en conformité avec la loi incarnée par les autorités compétentes. Cette réglementation oblige la déclaration des actifs et des ventes légales. Par le régulateur, il s’agit de la désobéissance aux lois de fédéral Securities laws (lois sur les valeurs mobilières).

Suite à cette forte pression Coinbase a finalement stoppé les services de XRP dans ses offres. Malgré le fait que les transactions d’achat vente ont été interrompues, les commerçants de gros de l’actif financier sont dans la capacité de faire des enlèvements et de faire les recherches par rapport au XRP dans leur registre.

Quelles sont les conséquences du retrait de XRP sur Coinbase?

En fin d’année 2020, la valeur monétaire du XRP de Ripple avait très bien réussi avec une évolution très visible de sa valeur monétaire.  Alors qu’à la suite de toutes ses pressions de la SEC, un résultat pareil peut finir par chuter.

Cependant, la valeur monétaire du XRP a baissé sur Coinbase, ce qui est passé de 0,28 USD à 0,24 USD pendant les vingt premières minutes après que l’annonce soit passée.

La suppression de XRP a eu des conséquences graves sur son cours. Cette mauvaise nouvelle a entraîné des pertes estimées à 70 %, puisque l’actif numérique de Ripple a brutalement chuté.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Benjamin Okala Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Benjamin Okala Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Titulaire d'une licence en sciences économiques obtenu à l'Université de Yaoundé II-Soa, Benjamin Okala est un rédacteur crypto-sphérique depuis plusieurs années. En 2020, il débute comme consultant en affaires dans divers projets du secteur bancaire liés à la gestion des données, l'analyse et l'intelligence artificielle. Benjamin a commencé très tôt à s'intéresser à la technologie blockchain et est actuellement un expert en Blockchain et DeFi.

Passionné de la crypto-monnaie et de blockchain, Benjamin propose sa riche expérience dans la rédaction de guides et d’articles dans le domaine des cryptos / NFT / DeFI / Metaverse... Sur Actufinance, il affiche toutes ses connaissances en tant que rédacteur de contenu expert, se consacrant à expliquer de manière simple et graphique différents concepts sur la technologie blockchain et tout l'écosystème qui l'entoure. Il nous dit toutes les choses les plus importantes que nous devrions savoir sur les protocoles DeFi.

Tout simplement, il traite des problèmes du secteur blockchain d'un point de vue journalistique. A titre de rappel, la technologie blockchain est l'un des outils les plus puissants dont nous disposons aujourd'hui. Elle a prouvé sa pertinence dans différents usages, transformant radicalement la façon dont nous faisons les choses. Explorer et développer davantage cette technologie évolutive nous mènera à un point où nous pourrons mieux interconnecter le monde.

Benjamin a travaillé avec plusieurs sites web sur les jeux d’argent, les réseaux sociaux et logiciel en plus d'être un travailleur indépendant. Lorsqu'il ne travaille pas (bien que cela n'arrive pas très souvent), il est possible de le trouver en train de lire ou de voyager.

Dernières Actualités

Sponsorisé

Worldcoin a explosé de 700% en moins d’un an – Scorpion Casino est-il le prochain ?

Crypto-monnaies, NFT

Recap de la semaine : Tous les plus gros investissements dans le web 3

Découvrez tous les plus gros investissements qui ont été effectués cette semaine dans le web 3 : Mezo lève 21 millions de dollars Mezo, a Bitcoin L2 that lets HODLers earn yield, debuts after a $21 million Series A led by @PanteraCapital. https://t.co/BvfSutoyUg — Fortune Crypto (@FortuneCrypto) April 9, 2024 Alors que la course aux...

Top 5 Memecoin Ethereum et Solana au potentiel x100
Crypto-monnaies

Top 5 Memecoins Ethereum et Solana au potentiel x100

Alors que les prix de l’ETH et du SOL se consolident, leurs blockchains sont quant à elles le théâtre de naissances de certaines pépites censées exploser durant ce bull run. Voici les 5 projets explosifs pour les mois à venir. Dogeverse ($DOGEVERSE) Lancé le 8 avril dernier, ce memecoin à thème canin se décrit comme le...

Bourse et économie, Devises / Forex

L’EUR/USD s’écroule sur un creux de 5 mois alors que le Forex ne croit plus à la baisse de taux de la Fed

Sponsorisé

Le Casino Scorpion Lance la PinkSale Après une Prévente de 10 Millions de Dollars : Dernière Opportunité de S’Assurer des $SCORP Avant la Cotation le 15 Avril

99bitcoins prevente learn to earn
Crypto-monnaies

99Bitcoins Token : la nouvelle crypto Learn 2 Earn en prévente, est-ce le prochain projet BRC-20 à exploser ?

99bitcoins, la prévente lancée
Crypto-monnaies

99Bitcoins : le jeton enfin lancé à l’approche du halving