Accueil Le couple Taux/Inflation n’est pas (encore) un risque boursier
ACTUALITÉS, Bourse, Bourse et économie

Le couple Taux/Inflation n’est pas (encore) un risque boursier

LA HAUSSE DES TAUX LONGS EST UNE SANCTION POSITIVE

Malgré la hausse du niveau moyen de la volatilité ces toutes dernières semaines sur le marché actions, aucune rupture technique négative n’est intervenue sur les indices boursiers majeurs, en trading range en Europe (3650/3750 sur le contrat future EuroStoxx 50) et de retour sur support à Wall Street, selon le S&P 500, l’indice de référence mondial pour les actions US, de même que l’indice Russel 2000. En réalité, seul le Nasdaq est sous pression, en revanche, les valeurs cycliques de la value et celles liées à l’inflation restent bien orientées sur le plan technique.

La remontée des taux d’intérêt souverains à long terme (entre les échéances de 5 ans et 30 ans) est une sanction positive; elle “sanctionne” la reprise économique et la perspective de la croissance économique future du monde de l’immunité collective. Le retour de l’inflation génère aussi du “stress” sur le marché actions, il est vrai que le prix des matières premières remontent à vive allure (voir le graphique du CRB ci-dessous), mais cela est du à la reprise économique vigoureuse en Asie, et dans une moindre mesure aux Etats-Unis et en Europe. Cette reflation est un facteur de soutien pour certains secteurs sur le marché actions, toutes les actions liées à l’inflation dont l’exemple le plus pertinent est l’action TOTAL au sein du cours du cac 40.

Action TOTAL (à gauche) et indice CRB (à droite; CRB = indice composite d’inflation de matières premières)

AUCUNE TENSION SUR LE CREDIT CORPORATE

La double thématique de la remontée du taux d’inflation et des taux d’intérêt à long terme fait couler beaucoup d’encre depuis le milieu du mois de février, en particulier de la part des permabear, ceux qui « souhaitent » le krach boursier depuis 10 ans. Mais laissons les émotions de côté et examinons les faits : seule la partie longue de la courbe des taux souverains remontent, et encore, elle efface la baisse de mars 2020 liée au choc boursier du Covid. Il n’y a aucune tension observable du côté du Crédit Corporate, du moins pas au stade actuel.

En revanche, les métaux précieux, surtout le cours de l’Or, souffrent de la reprise haussière des taux d’intérêt réels.

In fine, le couple taux/inflation n’est pas un risque pour la hausse des actions ces prochaines semaines et les phases de corrections sont des opportunités d’achat, surtout sur les actions les plus cycliques et les actifs “risqués” comme bitcoin euro. Il faut cependant encore se tenir à l’écart des valeurs technologiques (elles reculent avec la hausse des taus longs) et de l’or et l’argent.

Graphique du cours de l’Or, accompagné en médaillon des taux d’intérêt réels à 10 ans aux Etats-Unis (taux nominaux retraités de l’inflation)

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Dernières Actualités

ACTUALITÉS

Vous avez raté BRETT ? Voici Base Dawgz qui atteint 1 000 000 $

Listing de Dogwifhat sur Binance smog le prochain
ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, NFT

5 cryptos avec un potentiel de listing sur Binance qui pourraient x100

Binance est sur le point de lister de nombreuses crypto mid caps. Cela pourrait donc lancer une nouvelle alt-coin season. Découvrez les cinq projets à fort potentiel de listing sur Binance cet été. Binance fait appel aux crypto mid cap Tout d’abord, il est important de souligner que les cryptos avec des capitalisations boursières petites...

ACTUALITÉS, Autres informations financières, Crypto-monnaies, Economie numérique, NFT

Les memecoins Boden profitent de la condamnation du fils Biden

Le meme coin “Hunter Boden” et les autres tokens inspirés par le président américain Joe Biden et son fils, Hunter, ont vu leur valeur exploser suite à la condamnation de ce dernier. Les memecoins Solana Boden explosent Le fils de Joe Biden, Hunter, a été condamné mardi pour détention illégale d’arme à feu. Dans la...

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, Economie numérique, NFT

Donald Trump veut que les Bitcoin restants soient minés aux Etats-Unis

crypto mème insolite
ACTUALITÉS

Les 9 memecoins pour tourner 100 euros en 25 000 euros

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, NFT

Base devient le 2ème plus gros L2 en TVL, sur quel token investir ?

PlayDoge lance le staking sur Ethereum
ACTUALITÉS

PlayDoge annonce le staking sur ETH après 4 millions $ levés