Le gouvernement français réfléchit à des cessions de participations d’entreprises

0
972

 

On savait que le mot austérité ne devait pas être utilisé pour qualifier la politique économique du gouvernement français, mais un second est aussi banni, et c’est la privatisation. Arnaud Montebourg a ainsi confirmé dimanche que le gouvernement réfléchit à des cessions de participations d’entreprises dont l’Etat est actionnaire.

Il a indiqué que: “Ce sont des choix qui seront discutés devant le Parlement, mais, il ne s’agit pas de les interpréter comme une privatisation” ou encore, “ces changements protègent nos intérêts stratégiques et ne diminuent pas l’influence de l’Etat”.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here