Accueil SES : va proposer un dividende de 0,66 Euro par action
ACTUALITÉS

SES : va proposer un dividende de 0,66 Euro par action

Romain Bausch, Président et Directeur Général de SES, a déclaré : “En dépit d’un environnement difficile en 2008, SES a réalisé de bonnes performances et tenu ses engagements. Les résultats sont conformes à nos attentes, en excluant les coûts de restructuration exceptionnels liés à la suppression de la plate-forme IP-PRIME et la charge se rapportant à l’amortissement accéléré du satellite ASTRA 5A. Nous avons continué à développer notre métier de base de la fourniture de capacités satellitaires pour la distribution de services vidéo. Ce secteur, qui est caractérisé par des contrats à long terme et des clients pour qui nos capacités constituent un élément essentiel pour assurer la qualité et la continuité de leurs services. Cela atteste de la solidité des fondamentaux de notre entreprise.”

“Durant l’année, SES a sécurisé des lignes de crédit substantielles jusqu’à la mi-2010 et a conservé sa notation de crédit BBB durant l’année 2008. Nous attendons une croissance continue en 2009. Sur base d’un taux de change USD/EUR de 1,30, nous nous attendons à une augmentation du chiffre d’affaires total de plus de 7%, confirmant ainsi notre prévision d’un chiffre d’affaires récurrent progressant de plus de 5% en moyenne annuelle sur une période de trois ans, alors que nous attendons une progression, à double chiffre de pourcentage, de l’EBITDA publié . De plus, trois lancements de satellites sont programmés pour 2009 et nous sommes confiants que le cash flow important généré par nos actifs, ainsi que notre programme d’investissements, nous permettront de continuer à développer notre position de pointe.”

Grâce à un modèle économique solide et un positionnement avantageux sur ses principaux marchés, SES a réussi, en 2008, à atteindre ses objectifs financiers et opérationnels malgré des conditions de marché tumultueuses partout dans le monde. Les activités d’infrastructure satellitaire, métier de base du groupe, a alimenté la croissance enregistrée durant l’année ; celle-ci a été complétée par la bonne contribution des activités de services. L’activité de base reste fortement axée sur la fourniture de capacité de vidéo-transmission sur des marchés stratégiques, caractérisés par des contrats à long terme avec de grands diffuseurs publics ou privés. SES poursuit son programme d’investissement dans le but de saisir les opportunités de croissance qui pourraient se présenter sur ses marchés.

Le carnet de commandes garanti, fondé sur des contrats à long terme, est resté stable à 5,8 Milliards d’Euros au 31 décembre 2008, l’addition de nouveaux contrats ayant compensé les commandes comptabilisées en revenus en 2008. La base de clientèle de SES reste d’une grande qualité et n’est pas, à ce jour, touchée par le ralentissement de l’économie mondiale.

En 2008, toutes les sociétés opérationnelles du groupe SES ont progressé. Le chiffre d’affaires du groupe s’établit à 1.630,3 Millions d’Euros, en hausse de 1,2% par rapport à 2007. En excluant les éléments exceptionnels et les effets de change, le chiffre d’affaires récurrent affiche une progression de 6%.

L’EBITDA du groupe a augmenté de 0,9% à 1.100,0 Millions d’Euros. Sur une base récurrente, l’EBITDA s’élève à 1.136,4 ME, soit une progression de 4,8% qui reflète la solide performance sur l’année. La différence entre l’EBITDA publié et l’EBITDA récurrent provient essentiellement des charges exceptionnelles liées à la discontinuation de la plate-forme IP-PRIME et à l’évolution du taux de change du dollar américain.

Le résultat net, qui s’élève à 387,5 ME, a été dilué par des coûts de restructuration et la charge d’amortissement accéléré du satellite ASTRA 5A. Le bénéfice par action a progressé à 0,98 Euro, grâce à l’impact positif des rachats d’actions réalisés au cours de l’exercice.

SES dispose d’une situation financière solide et n’a aucun problème de liquidité. En 2008, le groupe a remboursé 543,7 ME de dette arrivant à échéance et a pu, en tant qu’émetteur de qualité, lever 850 ME supplémentaires à des taux avantageux. Juste avant la clôture de l’exercice 2008, la Banque Européenne d’Investissement a approuvé l’octroi d’une ligne de crédit de 200 ME qui devrait être finalisée au premier trimestre 2009. Disposant des financements et liquidités nécessaires pour faire face aux échéances des dix-huit prochains mois, le management examine actuellement un certain nombre de possibilités pour diversifier ses sources de financement et améliorer la structure des échéances de la dette.

Le ratio d’endettement (dette nette / EBITDA) de SES est passé de 2,95x fin 2007 à 3,16x fin 2008, conformément aux objectifs financiers stratégiques du groupe.

SES propose un dividende de 0,66 Euro par action de catégorie A au titre du résultat financier de 2008, conformément à sa politique de distribution progressive. Sous réserve de l’approbation par les actionnaires présents ou représentés à l’Assemblée générale du 2 avril 2009, ce dividende sera versé le 22 avril 2009.

Entre le 30 septembre 2008 et le 31 décembre 2008, le nombre total de répéteurs utilisés est passé de 821 à 855, soit une augmentation de 3,9% qui porte le taux d’utilisation de la flotte à 79,0%. 53 répéteurs supplémentaires ont été loués en 2008, soit une croissance de 6,6% par rapport à 2007.

En 2008, SES a lancé avec succès trois satellites : AMC-21, ASTRA 1M et Ciel-2 (dans lequel SES détient 70% des intérêts économiques).

Le satellite SIRIUS 4, mis en orbite en novembre 2007, est entré en service commercial début 2008. Remplaçant les satellites SIRIUS 2 et SIRIUS 3 à 5o Est, il couvre les pays d’Europe centrale, de l’Est et du Nord ainsi que des marchés africains. Repositionné à 31,5o Est, le satellite SIRIUS 2 (rebaptisé ASTRA 5A) a subi une perte de contrôle d’attitude en octobre 2008. Des mesures ont été immédiatement prises pour assurer la continuité du service pour les clients pendant la récupération et le repositionnement du satellite, mais lorsqu’une nouvelle anomalie s’est produite à la mi-janvier 2009, il a été mis fin à la mission de ce satellite. Les opérations à 31,5o Est reprendront dès qu’une décision aura été prise quant au satellite de remplacement.

Le satellite AMC-21 a été lancé le 5 août 2008, et est entré en service commercial début octobre à la position orbitale 125o Ouest. Le satellite dessert les 50 Etats des Etats-Unis et depuis le démarrage de son exploitation commerciale la demande pour ses capacités a été forte.

Le satellite ASTRA 1M a été lancé le 5 novembre 2008, et a démarré son exploitation commerciale le 19 janvier 2009. Le satellite offre de la capacité de remplacement pour 19,2o Est, la principale position orbitale de SES ASTRA en Europe.

Ciel-2 a été lancé le 10 décembre 2008 et a démarré son exploitation commerciale à 129o Ouest en janvier 2009. Le satellite couvre les marchés des Etats-Unis et du Canada avec DISH Network Corporation comme principal client.

La mise en orbite du satellite AMC-14, a échoué le 15 mars 2008 suite à une défaillance technique de la fusée de lancement. Suite à des études approfondies par l’équipe d’ingénieurs, il a été conclu que ce satellite ne pourrait jamais être remis sur une orbite correcte, SES a déclaré la perte totale du satellite auprès de son assureur qui l’a complètement indemnisé au cours du premier semestre 2008.

En cours d’année, SES a rapporté des anomalies constatées au niveau des circuits des panneaux solaires de certains satellites du type Lockheed Martin. Ces anomalies nous ont amené à réduire la capacité commerciale disponible sur trois satellites (AMC-4, AMC-6 et AMC-16), comme nous l’avions signalé dans de précédents communiqués financiers. Depuis la publication des résultats du troisième trimestre le 27 octobre 2008, il n’y a pas eu de dégradation supplémentaire.

SES ASTRA, opérateur de satellites leader en Europe avec une audience totale de 117 millions de ménages, a enregistré une fois de plus d’excellents résultats.

Le satellite ASTRA 1M, qui a été lancé avec succès le 5 novembre 2008, a pour principale mission de fournir de la capacité de remplacement à 19,2o Est. Equipé de 36 répéteurs en bande Ku, ce satellite est opérationnel depuis le 19 janvier 2009. Le satellite ASTRA 1N, dont la mise en construction a été annoncée dans le cadre du programme de remplacement des capacités à 19,2o Est, disposera de 55 répéteurs en bande Ku pour assurer une couverture paneuropéenne. Son lancement est programmé pour la fin 2011. Le satellite SIRIUS 4 est entré en service en 2008 à 5o Est, en remplacement des satellites SIRIUS 2 et SIRIUS 3. Le contrat de construction pour le satellite SIRIUS 5, qui fournira des capacités additionnelles pour l’Europe et l’Afrique, a également été signé. Ce satellite ajoutera 56 répéteurs supplémentaires à 5o Est, dont 36 en bande Ku et 20 en bande C. Les répéteurs en bande C seront commercialisés par SES NEW SKIES. Le lancement de ce satellite est prévu pour la fin 2011.

Au 31 décembre 2008, le système satellitaire ASTRA / SIRIUS diffusait au total 2 491 chaînes de télévision et stations de radio, soit 2,4% de plus qu’en 2007. Le nombre de chaînes en haute définition (TVHD) a augmenté fortement à 64. Tous les grands marchés ont désormais accès à la télévision haute définition par satellite, et cette tendance est appelée à perdurer.

Fin 2008, SES ASTRA a signé avec l’opérateur de télécommunications français Orange, du groupe France Telecom, un contrat de capacité qui va permettre à ce dernier de proposer, dans le cadre d’une offre ” triple play ” des services de télévision par satellite destinés aux foyers français qui n’ont pas accès à la télévision par l’ADSL. Ce contrat est très important car il démontre que les plates-formes de services de réception directe sont capables de répondre à la demande croissante des opérateurs télécoms pour des solutions de diffusion de contenus audiovisuels.

En 2008, l’audience d’ASTRA en France a progressé de manière significative, essentiellement pour deux raisons. Premièrement, plus d’un million de foyers reçoivent aujourd’hui TNTSAT, le service d’accès sans abonnement aux chaînes gratuites de la TNT par satellite. Deuxièmement, fin 2008, la migration des abonnés TPS vers l’offre de Canal+ diffusée à partir de la position orbitale d’ASTRA à 19,2o Est était complètement achevée.

Outre deux répéteurs à 23,5o Est loués à l’opérateur slovaque de télécommunications et de chaînes de télévision Towercom, et un répéteur loué au programmateur sud-africain ETV sur ASTRA 4A à 5o Est, SES ASTRA a signé un contrat de capacité à long terme avec MTV Networks High Definition pour la diffusion en France de programmes musicaux et pour enfants.

Les activités de services d’ASTRA ont continué de se développer en 2008. Pour la quatrième année consécutive depuis leur première consolidation dans les comptes de SES ASTRA, les revenus d’ASTRA Platform Services (APS) ont enregistré une croissance à deux chiffres. ND SatCom a connu une croissance exceptionnelle de plus de 20% en 2008, essentiellement tirée par une forte demande des administrations publiques en général, mais aussi par le secteur de la défense en Europe. Grâce à des projets d’envergure portés par de grands clients en Europe, au Moyen-Orient et en Asie, TechCom a enregistré une progression à deux chiffres de son chiffre d’affaires en 2008, et continue de ce fait à renforcer sa position sur le marché international de la fourniture de services satellitaires.

La mise en orbite de la charge utile en bande S de Solaris Mobile est prévue au premier trimestre 2009. Né d’un accord de coentreprise entre SES ASTRA et Eutelsat, Solaris Mobile offrira, pour la première fois en Europe, des services de transmission de données et de contenus vidéo sur pour équipements mobiles portables, ainsi que sur des applications dédiées à l’industrie automobile et aux infrastructures de transport.

Les ventes et opérations de commercialisation de la plate-forme entavio ont été réduits au minimum à la suite d’un examen approfondi du modèle économique de ce service. La dilution de l’EBITDA que ces coûts auraient dû entraîner en 2008 a donc été nettement plus faible que prévu. Cette plate-forme numérique sera toutefois maintenue en service le temps de faire le point sur les perspectives d’évolution du marché de la télévision numérique par satellite et de la haute définition en Allemagne.

ASTRA2Connect a signé des contrats de distribution avec six nouveaux partenaires au cours de 2008 et compte donc aujourd’hui 11 partenaires dans 11 pays européens. Les quelque 30 000 abonnés comptabilisés à la fin 2008 utilisent la capacité de trois répéteurs. ASTRA2Connect fournit une infrastructure satellitaire à haut débit complète sur l’ensemble des zones géographiques couvertes par ASTRA à partir de la position orbitale de 23,5o Est. La connectivité Internet à haut débit d’ASTRA2Connect est disponible partout et en particulier dans les régions où la connectivité terrestre à large bande est insuffisante, inexistante ou peu susceptible d’être disponible un jour.

SES AMERICOM, l’un des opérateurs de satellites leaders en Amérique du Nord, a continué de progresser au cours de l’exercice. En dépit de l’échec du lancement du satellite AMC-14 en mars 2008, la société a enregistré de nombreux événements positifs. Le satellite AMC-21 a été lancé et mis en service avec succès. Ciel-2 a été lancé en décembre 2008, et le programme QuetzSat a été mis en route avec SES Latin America couvrant la capacité sur le satellite QuetzSat-1.

Le satellite AMC-21, lancé en août 2008, est entré en phase d’exploitation commerciale début octobre à 125o Ouest, d’où le satellite couvre les 50 Etats des Etats-Unis par le biais de 24 répéteurs en bande Ku. Public Broadcasting Service est le client de référence pour ce satellite. La capacité d’AMC-21 s’est révélée très attrayante, et entretemps, 20 des 24 répéteurs commercialement disponibles sont déjà sous contrat.

Le 10 décembre 2008, le satellite Ciel-2 a été lancé avec succès. Positionné à 129o Ouest et en service depuis le 29 janvier 2009, il dessert les marchés des Etats-Unis et du Canada. Le client unique pour ce satellite est DISH Network Corporation.

Suivant la signature du contrat de capacité sur QuetzSat-1 avec EchoStar 77 Corporation, le contrat de construction du satellite a été conclu récemment. QuetzSat-1 disposera de 32 répéteurs en bande Ku destinés à desservir les marchés cibles du Mexique et des Etats-Unis à partir de la position orbitale 77o Ouest. Le satellite sera lancé vers la fin de 2011.

Au cours de l’exercice 2008, le satellite AMC-2 a été co-positionné à 101o Ouest avec le satellite AMC-4 en vue de renforcer la capacité de ce dernier. AMC-4 a souffert d’une anomalie au niveau des circuits des panneaux solaires. Occupée par deux satellites, la position orbitale 101o Ouest dispose donc d’une marge de puissance substantielle.

Comme pour le reste du groupe SES, la programmation en haute définition (TVHD) représente un élément important de l’activité de SES AMERICOM. Fin 2008, les satellites de SES AMERICOM diffusaient 60 chaînes de télévision haute définition.

Au premier trimestre, SES AMERICOM a signé un contrat de capacité historique avec Comcast. 17 répéteurs supplémentaires ont été loués dans le cadre de ce contrat pour assurer la diffusion du service HITS Quantum. Tous les répéteurs du satellite AMC-18 sont désormais sous contrat.

En mai, SES AMERICOM a signé son premier contrat de capacité haute définition avec la chaîne de télé-achat QVC, et un contrat pour distribuer, via le satellite AMC-1, la première chaîne de télévision punjabi diffusée aux Etats-Unis, JUS Punjabi.

AMERICOM Government Services (AGS) a signé avec l’Armée américaine un contrat de suivi pour le réseau TROJAN. Ce contrat couvre une période de cinq ans et est reconductible cinq fois à des intervalles d’un an. Le contrat représente un chiffre d’affaires de 136 millions de dollars au cours des cinq premières années, et 150 millions de dollars au cours des cinq années suivantes.

AGS a également annoncé la signature d’un contrat de capacité avec l’Armée de l’air américaine pour l’hébergement d’une charge utile expérimentale de reconnaissance par infrarouge. Ce contrat d’une durée de trois ans entrera en vigueur lors du lancement du satellite AMC-5R en 2010.

Il a été décidé de mettre un terme au service IP-PRIME. Bien que ce service ait atteint le stade opérationnel comme prévu, et bien que l’accueil par les opérateurs de télécoms en zone rurale ait été conforme aux attentes, le taux de pénétration de la clientèle de ces mêmes opérateurs et le nombre des utilisateurs s’est révélé inférieur aux prévisions. SES a jugé que ce service ne parviendrait pas à remporter l’adhésion requise pour garantir son succès économique dans le contexte économique actuel. Le service IP-PRIME sera maintenu jusqu’au 31 juillet 2009, conformément aux obligations de SES envers ses clients. Des options pour une éventuelle reprise sont à l’étude. Compte tenu des amortissements et des provisions effectuées en 2008, il n’y aura pas de coûts opérationnels substantiels liés à IP-PRIME en 2009, résultant dans une amélioration de l’EBITDA et du résultat opérationnel du groupe.

Les progrès réalisés par SES NEW SKIES ont dépassé les attentes et objectifs de la direction. Le nombre de nouveaux contrats, de renouvellements et de pré-engagements, en particulier pour le satellite NSS-12, qui doit être lancé au troisième trimestre 2009 et qui couvrira la région de l’Océan indien, atteste de la vigueur de la demande sur tous les marchés de SES NEW SKIES. Fin 2008, SES NEW SKIES diffusait 641 chaînes de télévision et stations de radio, soit 13% de plus qu’en 2007.

Dans la région de l’Océan indien, le satellite NSS-12 remplacera et renforcera la capacité actuelle du satellite NSS-703. Son lancement est prévu au troisième trimestre 2009. Il disposera de 40 répéteurs en bande C et de 48 en bande Ku (équivalents 36 MHz), soit 30 de plus que le NSS-703 pour offrir de la connectivité supplémentaire sur trois continents.

Le lancement du satellite NSS-14, qui doit remplacer le satellite NSS-7, est programmé pour la fin 2010. Ce satellite sera équipé de 52 répéteurs en bande C et de 72 en bande Ku (équivalents 36 MHz) et opérera à la position orbitale 338o Est. Une fois que NSS-14 aura remplacé le satellite NSS-7 et que ce dernier aura été repositionné, la flotte de SES NEW SKIES se sera enrichie au total de 71 répéteurs supplémentaires.

Le satellite SIRIUS 5, actuellement en construction, apportera de la capacité entièrement nouvelle à 5o Est, avec une charge utile de 20 répéteurs en bande C et un faisceau hémisphérique sur l’Afrique qui sera commercialisé par SES NEW SKIES. SIRIUS 5 sera mis en orbite au deuxième semestre 2011.

L’activité de SES NEW SKIES, tirée par la signature de nouveaux contrats avec des clients très variés, a continué d’enregistrer une croissance vigoureuse. La société a signé un contrat de capacité pluriannuel portant sur plusieurs répéteurs en bande C avec le groupe Essel afin d’appuyer la numérisation de la vaste infrastructure de câble en Inde.

Globecast, une filiale de France Telecom, a signé un contrat sur cinq ans portant sur l’utilisation de deux répéteurs de 36 MHz du satellite NSS-806 positionné à 319,5o Est pour la diffusion de ses services vers le continent américain et l’Europe.

Suite au contrat remporté auprès de Global Broadcasting & Multimedia Inc. (GBMI) pour une plate-forme panasiatique de réception directe utilisant le satellite NSS-11, la flotte de SES NEW SKIES diffuse aujourd’hui cinq plates-formes de réception directe en Asie. En sus de GBMI, SES NEW SKIES fournit également de la capacité à TVB PayVision à Hong Kong, ZeeTV en Inde, Asia Times Online en Thaïlande et CSTV à Taïwan.

Le groupe de télévision brésilien, TV Record, a choisi les satellites NSS-806 et NSS-7 pour la distribution de son bouquet de chaînes nationales et internationales, tandis que Grupo Abril, l’un des groupes de média les plus diversifiés d’Amérique latine, a lancé MTV Brasil, sa principale chaîne de télévision diffusée par le câble au Brésil, à partir du satellite NSS-806. SES NEW SKIES a également permis aux diffuseurs internationaux de couvrir en direct les Jeux Olympiques de Pékin en août 2008.

Le fournisseur de service internet par satellite Talia a loué 90 MHz de capacité dans le cadre d’un contrat pluriannuel, pour desservir sa base de clientèle au Moyen-Orient et en Afrique, tandis qu’IDMI Lebanon a loué 40 MHz de capacité pour fournir de l’accès à haut débit à ses clients au Moyen-Orient et en Afrique.

Le fournisseur de services par satellite CETel a loué un répéteur de 36 MHz pour répondre à la demande de services VSAT et de réseaux d’entreprise, et des accords ont été signés avec Singapore Telecom pour des services maritimes globaux en VSAT utilisant trois satellites NSS.

Arrowhead Global Solutions a signé un contrat pluriannuel pour une capacité de 90 MHz sur le satellite NSS-12. Cette nouvelle capacité permettra à Arrowhead de répondre aux besoins du gouvernement américain au Moyen-Orient et en Afrique de l’Est.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Dernières Actualités

ico eth Wiener atteint 2 millions de dollars
ACTUALITÉS

Les investisseurs injectent 2 millions de dollars dans l’ICO ETH Wiener AI (WAI)

ACTUALITÉS, Crypto-monnaies, NFT

Recap : tous les projets web 3 qui ont levé des millions de dollars

Découvrez tous les plus gros investissements qui ont été effectués cette semaine dans le web 3 : Le projet DeFi Shogun lève 6,9 millions de dollars. https://x.com/shogunfi/status/1790842628591726730 Le protocole DeFi Shogun lève 6,9 millions de dollars pour maximiser la valeur extractible (TEV) grâce à des stratégies de trading. “Shogun maximise le TEV en acheminant de...

EUR/USD forex
ACTUALITÉS, Devises / Forex

L’EUR/USD amorce un retournement haussier grâce à l’IPC américain : Rapide retour à 1.10 en vue ?

La semaine a été globalement haussière pour l’EUR/USD, bien que la paire de devise faiblisse depuis jeudi, après avoir marqué un sommet de près de 2 mois à 1.0855 dans les premières heures de la journée d’hier. Comme on le verra plus loin dans cet article, cette progression de l’Euro Dollar a donné lieu à...

bitcoin fraude
ACTUALITÉS, Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

Crypto-monnaies et fraude fiscale aux USA

sponge v2 staking
ACTUALITÉS

Crypto SPONGE V2 : 10 000 % de gains et vote de récompenses au staking

prevente altcoin sealana
ACTUALITÉS

La prévente d’altcoin Sealana atteint 1 230 000 $ alors que les investisseurs l’achètent

Prédiction prix PEPE cette semaine
ACTUALITÉS

Les prédictions de prix haussières pour PEPE cette semaine