Une reprise de cotation peu réjouissante pour Orpéa

0
46
bourse

Depuis le 24 janvier à 12 h 45, Orpéa, acteur de référence sur le marché des Ehpad a été suspendu de cotation. S’il est de nouveau côté en bourse depuis ce mardi à 13h, il a accusé une perte de -28 %

Des accusations de maltraitances dans les Ehpad

 La publication du livre “Les Fossoyeurs” qui met en lumière l ‘envers du décor des maisons de retraite en France fait trembler le secteur. Parmi les noms cités dans le livre, on retrouve Korian et Orpéa, deux des grands acteurs du marché des Ehpad, ce qui n’est pas une très bonne nouvelle pour leurs business respectifs. S’il a été suspendu de cotation depuis le 24 janvier dernier, Orpéa est de nouveau dans la course depuis mardi vers 13 h. Cependant, ce retour est peu glorieux puisque son titre est en chute libre. Les analystes ont vite confirmé qu’investir en bourse sur les actions d’Orpéa n’était pas à l’ordre du jour.  

Pour répondre aux accusations auxquelles il fait face actuellement, Orpéa a publié ce lundi, un communiqué dans lequel il conteste les attaques et les rumeurs qui, d’après eux, sont offensantes, mensongères et préjudiciables. Pour rappel, le livre est désormais en rayon depuis le 26 janvier dernier, mais Orpéa affirme ne pas l’avoir en sa possession ni avoir lu son contenu.  Cependant, il n’a pas attendu pour déployer son armée d’avocats pour se plonger sur l’affaire.

Après 24 h de suspension, la reprise de cotation de mardi s’est accompagnée d’une chute des actions Orpéa de 28 %.

Une chute de 28 % pour Orpéa

 

Pour redorer son image, Orpéa a ressorti une enquête de satisfaction réalisée par un organisme externe indépendant. Les résultats mettent notamment en avant un taux de recommandation de plus de 95 % du groupe.

La publication de ces chiffres n’a pas eu l’effet escompté puisque les investisseurs commencent à fuir le navire au galop. Après 24 h de suspension, la reprise de cotation de mardi s’est accompagnée d’une chute des actions Orpéa de 28 %. Elle s’est clôturée à 39,5 %. Korian, qui a également été cité dans le livre, n’a pas trop subi les attaques des médias jusqu’à présent même si elle a également perdu 2 % en bourse le 25 janvier après un recul de 14 % la veille.