Accueil Yinpartners : la reprise de la cotation du titre interviendra mardi 24 février
Non classé

Yinpartners : la reprise de la cotation du titre interviendra mardi 24 février

L’agence de communication YinPartners a décidé de saisir le Tribunal de Commerce de Paris pour faire état de difficultés économiques de ses filiales Yin SAS et Fisher Street en vue de l’ouverture d’une procédure collective. Le Tribunal de Commerce de Paris, après analyse de la situation économique de ces deux filiales, a décidé le 5 février ces deux filiales en liquidation judiciaire.

Sous réserve de l’arrêté définitif des comptes consolidés, YinPartners estime que sa marge brute devrait baisser de 18% par rapport à 2007, pour atteindre 9 Millions d’Euros au 31 décembre 2008 et le résultat d’exploitation serait en perte d’environ 1,6 ME, concentré sur deux filiales parisiennes Yin SAS et Fisher Street (sans ces deux filiales le résultat d’exploitation serait positif). Après restructuration, le résultat net serait donc négatif.

Pour rappel, YinPartners avait envisagé au moment de son introduction en Bourse en mai 2007 une marge brute de 15,1 ME pour un résultat d’exploitation de 3,4 ME et un résultat net de 2,3 ME pour l’exercice 2008. Ces prévisions avaient été confirmées lors de l’annonce des résultats annuels 2007 puis très fortement revues à la baisse lors de la publication des résultats semestriels 2008.

YinPartners affirme que ces difficultés découlent de la dégradation très importante de l’environnement économique en général et du secteur de la communication en particulier. En effet, YinPartners a subi les effets néfastes d’une baisse soudaine de son chiffre d’affaires liée à l’annulation de grosses commandes par rapport à un niveau élevé de ses charges de structure suite à ses dernières acquisitions. Dès le mois d’avril 2008, le groupe avait d’ores et déjà anticipé une certaine baisse de son activité et mis en place un premier plan d’économie afin de préserver sa structure financière, passant par la suppression de 14 postes (7 départs volontaires non remplacés et 7 licenciements). Cette première mesure a généré une économie de 0,7 ME sur l’exercice 2008. A la suite des mauvais résultats du premier semestre 2008, le groupe avait décidé et lancé le déploiement dès août/septembre d’un second plan d’économies important, avec le licenciement de 21 salariés et la réduction de frais généraux représentant une économie de 0,5 ME sur l’exercice 2008. L’impact total en année pleine de ces deux mesures de restructuration s’élève à environ 2,5 ME d’économies sur l’exercice 2009.

De plus, YinPartners a demandé auprès des administrations compétentes une suspension de l’exigibilité de la dette fiscale et sociale, ce moratoire permettant de reconstituer ses flux de trésorerie. De même, Natixis Horizon PME renonce à mettre en oeuvre l’exigibilité anticipée, stipulée dans le contrat d’émission obligataire souscrit en date du 4 juin 2008, et maintient donc la poursuite en l’état du contrat emprunt obligataire avec YinPartners jusqu’à son terme en 2016.

YinPartners précise que de par la structuration économique et juridique autonome de chaque activité, ses huit autres filiales ne sont pas impliquées par ces procédures judiciaires et se poursuivent de manière autonome et pérenne.

La reprise de la cotation du titre interviendra mardi 24 février.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre ma Question

1 Commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles Ledoux Journaliste Crypto

Charles est un rédacteur expérimenté, livrant ses travaux de fond à Actufinance. Durant ses années d’étude à la fac d’éco-gestion, il a développé ses connaissances sur l’économie et sur le monde de la finance. Grâce à cette formation, il a réussi à mieux comprendre les objets et les instruments de l’univers financier, il a pu redécouvrir le plein potentiel du marché crypto. Charles est un écrivain français, dévoué à créer une planète consciente.

Il a écrit son premier livre à 10 ans, et en a écrit quatre autres depuis. Il met ensuite ses compétences d’écrivain au service de l’éducation des crypto-monnaies. Il décide alors de rejoindre la formation de la Crypto-Academy, du célèbre YouTubeur Pompliano. Suite à un mois en formation, avec les meilleurs spécialistes des crypto-monnaies, pour finalement recevoir un diplôme NFT. Charles est, depuis 2022, au cœur des crypto-monnaies et de la technologie blockchain.

C’est pourquoi Charles a rejoint tout naturellement l’équipe d'Actufinance. L’industrie crypto, étant encore toute jeune, nécessite des passionnés, afin d’accélérer leur adoption. Il fera tout pour continuer à éduquer les autres. Fort de sa curiosité, il a aussi développé une réelle expertise dans le domaine du casino et le monde du jeu en ligne. Il participe notamment à la rédaction de guides et avis pour les amateurs de jeu et du divertissement en ligne.

Dernières Actualités

scottty prévente 500 000
Crypto-monnaies

Le memecoin IA $SCOTTY dépasse les 500 000 en prévente

Pourquoi Solana baisse 5 cryptos à acheter
Crypto-monnaies

Pourquoi Solana baisse ? 5 cryptos à acheter pour couvrir ses pertes

Même si le scandale FTX a provoqué sa chute fin 2022, la crypto Solana a montré sa résilience en passant à nouveau au-dessus de 100 dollars. Cependant, le dernier pullback de plus de 9 % fait douter les acheteurs. Nous verrons 5 tokens à acheter pour mitiger le drawdown dans votre wallet. Solana (SOL) stagne...

Crypto-monnaies

Minu et Jasmycoin surperforment les memecoins tandis que ces 3 meme tokens offrent les APY les plus élevés

Avec la santé affichée par le marché des cryptos, certaines pépites réalisent déjà de belles performances dans la crypto-sphère. C’est le cas de Minu et Jasmy Coin qui séduisent actuellement les investisseurs.  Minu (MINU) Minu est un memecoin à thème canin récemment émis sur la Binance Smart Chain. Il met en avant une dApp qui...

Crypto-monnaies

Découvrez le calculateur de staking et 5 cryptos pour un APY jusqu’à 1000 %

évasion fiscale
Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

L’évasion fiscale des multinationales : une fuite qui paraît sans fin…

Crypto-monnaies

Sora : Et si Sam Altman avait raison ? Worldcoin monte en flèche +186,81 %

meilleure crypto de Solana
Crypto-monnaies

Les experts désignent la crypto phare de l’écosystème de Solana en pleine explosion