le rôle des banques centrales et les taux du marché interbancaire

0
0

es banques centrales sont des acteurs importants du marché interbancaire. De part leurs déclarations et leurs interventions, elles influencent directement le niveau des taux d’intérêt et le fonctionnement du marche interbancaire

Les taux du marché interbancaire

Les principaux taux utilisés sur le marché interbancaire sont :

  • EONIA (Euro Overnight Index Average)
    Le taux EONIA est la référence du prix de l’argent au jour le jour sur le marché interbancaire de la zone euro depuis le 4/01/1999. Il est calculé par une moyenne, pondérée par les volumes, du taux quotidien des transactions pratiquées par les plus grandes banques de la zone euro.
     
  • EURIBOR (Euro Interbank Offered Rate)
    Le taux EURIBOR est la référence du prix de l’argent emprunté pendant des durées de une semaine et de un à douze mois sur le marché interbancaire de la zone euro. Il est calculé par une moyenne simple, après élimination des valeurs extrêmes, des taux des transactions pratiquées par les mêmes banques de la zone euro qui contribuent au calcul de l’EONIA.
     
  • T4M (Taux Moyen Mensuel du Marché Monétaire)
    Il s’agit de la moyenne arithmétique mensuelle des EONIA.
     
  • Le TAM, (Taux annuel monétaire)
    Le TAM est le taux moyen capitalisé des douze derniers T4M. Il est calculé par équivalence à un taux de rendement correspondant à un placement mensuel (T4M), renouvelé chaque fin de mois pendant les douze derniers mois, à intérêts composés. Il est publié, avec quatre décimales, le premier jour ouvré de chaque mois suivant la période de référence.

Le rôle des banques centrales

Les principaux taux directeurs de la BCE (Banque Centrale Européenne) ont pour nom :

  • le taux des facilités de dépôt,
  • le taux de refinancement,
  • et, le taux des prêts marginaux.

Les banques centrales (FED aux Etats-Unis et BCE dans la zone Euro) jouent un rôle fondamental puisqu’elles régulent les liquidités monétaires par la hausse ou la baisse de leurs taux; c’est l’objet de la politique monétaire.

La Banque Centrale Européenne se voit assigner un objectif principal qui est celui du maintien des prix (risque d’inflation) dans la zone euro.

En période de croissance forte, les risques de surchauffe (inflation) conduisent les banques centrales à augmenter leurs taux à court terme (appelés également Taux Directeurs) pour freiner la création de monnaie et indirectement ralentir l’activité économique.

A l’inverse, en période de contraction économique, les banques centrales utilisent la baisse des taux à court terme pour relancer l’activité à travers la baisse du coût du crédit, l’amélioration de la trésorerie des entreprises, la relance de la consommation des ménages.

D’une manière générale, une modification des taux d’intérêt du marché monétaire provoquée par la banque centrale entraîne un certain nombre de mécanismes et de réactions de la part des agents économiques, influençant l’évolution de variables économiques telles que la production ou les prix.

Le niveau des taux d’intérêt est aussi d’une grande importance pour la valorisation des marchés financiers.

lire aussi…

La loi bancaire et les principales directives

Les activités bancaires traditionnelles

La banque de marché et d’investissement

La gestion des flux monétaires

La gestion des flux d’investissement

L’organisation de la banque d’investissement

La gestion collective

Les systèmes de compensation et de règlement

La gestion des risques

La bancassurance

Les métiers bancaires

La comptabilité et le résultat bancaire

Sommaire intégral du Guide de la Banque