les obligations

0
0

ne obligation est un titre de créance représentant la part d’un emprunt émis soit par des entreprises publiques ou privées, soit par l’État ou des collectivités territoriales. Le possesseur d’une obligation est donc un créancier bénéficiant d’un certain nombre d’avantages.

Définition

Une obligation est un titre de créance représentant une partie d’un emprunt émis par des entreprises publiques ou privées, par les institutions financières, par l’État ou par des collectivités territoriales. Le possesseur d’une obligation est assuré, sauf en cas de défaillance de l’émetteur, de recevoir régulièrement un intérêt fixe ou variable, et de voir sa créance remboursée à l’échéance de l’obligation.

Caractéristiques

Une obligation se définit par le nom de l’émetteur, le taux d’intérêt fixe ou la référence de taux variable et l’année d’émission. L’achat des obligations lors de leur émission se fait sur le marché primaire alors que l’acquisition (ou la vente) des obligations déjà émises s’effectue sur le marché secondaire (la Bourse).

Les principales caractéristiques des obligations sont :

  • La Valeur = le nom de l’émetteur
  • Le Code ISIN = chaque obligation cotée dispose de son propre code ISIN.
  • La Date de détachement = la date de paiement du dernier intérêt versé.
  • Le Coupon couru = le montant du coupon en pourcentage et prorata temporis depuis la dernière date de paiement
  • Le Taux actuariel = le taux de rendement réel de l’obligation
  • Le Nominal = il désigne la valeur nominale d’une obligation.

Il existe plusieurs méthodes de remboursement des obligations émises par un émetteur. La méthode de remboursement la plus souvent rencontrée est le remboursement in fine ou la totalité du principal est remboursée en totalité le jour de la dernière échéance. Les intérêts sont quant à eux versés tout au long de la durée de vie de l’obligation. Beaucoup d’émetteurs intègrent également des clauses de rachat en bourse et des possibilités de remboursement anticipé. Ces différentes clauses sont actionnées au gré des besoins des émetteurs et en fonction de leur stratégie.

Cotation

Il existe deux grandes différences entre la cotation des obligations et celle des actions.

Tout d’abord, la cotation du capital est différente.

A l’exception des obligations convertibles qui sont cotées en euros, la grande majorité des obligations est cotée en pourcentage de leur valeur nominale : une cotation de 100 % correspond donc au montant nominal de l’obligation.

Une obligation cotée au pied de coupon signifie que ce cours se rapporte à la seule valeur de l’obligation sans tenir compte des intérêts accumulés depuis le détachement du dernier coupon. Le montant de l’intérêt est indiqué en pourcentage de la valeur nominale.

La notion de coupon couru fait également partie des spécificités d’une obligation

Les intérêts d’une obligation augmentent chaque jour d’un 365 ème de l’intérêt annuel.

Le coupon couru indique le nombre de jours passés depuis le détachement du dernier coupon. Il s’ajoute au cours de bourse pour la négociation d’une obligation.

Les horaires de cotation des obligations dépendent de l’importance de l’obligation (capitalisation, volume de transactions,…).

Les grandes lignes obligataires dont les obligations assimilables du Trésor (emprunts d’Etat) sont cotées en continu de 9 heures à 16h30 alors que les autres emprunts obligataires font l’objet d’une ou deux cotations par jour (qualifiée de Fixing).

lire aussi…

La loi bancaire et les principales directives

Les activités bancaires traditionnelles

La banque de marché et d’investissement

La gestion des flux monétaires

La gestion des flux d’investissement

L’organisation de la banque d’investissement

La gestion collective

Les systèmes de compensation et de règlement

La gestion des risques

La bancassurance

Les métiers bancaires

La comptabilité et le résultat bancaire

Sommaire intégral du Guide de la Banque