Accueil Binance annonce sa réouverture sur le marché belge après 3 mois de suspension
Crypto-monnaies

Binance annonce sa réouverture sur le marché belge après 3 mois de suspension

La grande plateforme des échanges cryptographiques, Biance a dû mettre un terme à ses services en Belgique à cause d’un conflit qui l’oppose au régulateur financier de ce pays. L’arrêt des services n’a duré que trois mois puisque Binance a annoncé la reprise de ses activités basées sur les crypto-monnaies en Belgique.

A lire aussi : Binance Avis : Cet Exchange Crypto Est-il Pour Vous ?

Binance : les transactions crypto de nouveau disponibles pour les utilisateurs belges

En dépit des graves allégations qui pesaient sur Binance, la plateforme d’échange a finalement retrouvé la stabilité en Belgique. Suite au conflit qui l’opposait à la FSMA et au bout de trois mois d’interdiction, Binance refait surface en ouvrant à nouveau ses portes aux clients belges. Comme nous pouvons le voir sur la plateforme X de Binance, les utilisateurs de ce pays peuvent recommencer à s’inscrire. Ils ont aussi la possibilité d’accéder aux services et produits bloqués il y a quelques mois.

La réouverture des portes de Binance après le conflit traduit la soumission aux nouvelles conditions d’usage édictées par la FSMA. En s’inscrivant désormais sur Binance, les utilisateurs belges doivent uniquement accepter les services légaux pour éviter d’autres poursuites judiciaires. Certains observateurs trouvent que le communiqué de Biance sur la réouverture de ses services est creux. Selon eux, Binance devrait compléter les informations en précisant par exemple les objectifs de cette réouverture. Ils pensent aussi que le responsable de Binance doit éclaircir les modifications apportées dans ses offres pour répondre aux attentes de la FSMA.

Au-delà du conflit contre la FSMA, Binance a rencontré d’autres problèmes en Europe. Les lois européennes sur les crypto-monnaies évoluent au même rythme que la croissance du marché. Cela signifie que les plateformes crypto qui exercent dans ce continent devraient aussi se conformer. Binance fait partie des plateformes cryptographiques qui proposent des services sur le marché européen. Par ailleurs, Binance a prévu le retrait de ses stablecoins dans ces pays d’ici  l’année prochaine. A cet effet, le communiqué du chef de Binance signifie tout simplement que son entreprise n’a pas encore optimisé ses services conformément à la nouvelle réglementation européenne.

L’Union européenne a adopté une nouvelle loi qu’elle mettra en application en 2024. Cette législation a été élaborée à propos des marchés des crypto-actifs (MiCA). La suppression des stablecoins de Binance prévue au cours de la même année est une solution pour éviter d’être sectionné. Même si la plateforme retire ses actifs, elle pourrait les mettre à nouveau à la disposition des utilisateurs. Ceci après avoir modifié les critères qui vont à l’encontre du règlement qui organise les marchés des crypto-monnaies de l’Union Européenne.

La nouvelle réforme de Binance avec les nouveaux partenaires

La réglementation belge interdit les partenariats avec les pays ne faisant pas partie de l’Espace économique européen. Si Binance s’est débarrassé de ses partenaires extérieurs, cela signifie que la plateforme aura besoin de nouveaux partenaires en Belgique. La décision de Binance visant à retirer ses services dans plusieurs pays est déjà remarquable. En juillet dernier, l’entreprise a coupé ses liens avec l’Allemagne en ce qui concerne les transactions liées aux crypto-monnaies. De même, les résidents des Pays-Bas et Chypre n’auront plus accès aux services de Binance.

En réalité, Binance est actuellement mouvementé avec le retrait de ses services. Pourtant, au début de 2023, la société crypto annonçait son ambition de se faire des partenariats dans plusieurs pays européen. Aujourd’hui, Binance vit un complet revirement de son objectif de départ.

En somme réouverture des services de Binance en Belgique serait avantageuse pour les utilisateurs. La plateforme a certainement pris les mesures qui permettront désormais aux clients d’effectuer leurs transactions cryptographiques sans inquiétude.

Tout savoir sur le conflit entre le régulateur belge et Binance

Plusieurs plateformes de crypto-monnaies ont été ciblées en juin dernier par la FSMA (l’Autorité belge des services et marchés financiers). De ce fait, la FSMA a accusé Binance d’avoir violé les lois qui encadrent les activités avec les crypto-monnaies dans sa circonscription. Les chefs d’accusations portées contre Binance sont le financement du terrorisme et le blanchissement d’argent.

Le régulateur belge a ajouté que Binance proposait des services cryptographiques depuis les pays étrangers. Certainement, cette pratique n’est pas tolérée en Belgique. L’entreprise devait uniquement déployer ses activités dans l’Espace économique  européen (EEE), constitué de l’Islande, de la Norvège, du Liechtenstein et des pays membres de l’Union européenne.

Binance belge

En fait, la FSMA s’est rendu compte que Binance gérait 19 entreprises cryptos qui ne faisaient pas partie de cet espace. Bien qu’elles soient éloignées ces sociétés opéraient de manière directe ou indirecte sur le support technique de Binance. Tous les investisseurs qui s’enregistrent sur la plateforme de Binance en Belgique acceptent les conditions générales conformément à la loi locale. Mais, les 19 sociétés contrôlées à distance par Binance n’obéissent à aucune règle du pays.

Pour la FSMA, la situation était insupportable, c’est pour cette raison qu’elle a adressé plusieurs demandes d’explications à Binance. Le régulateur attendait que l’entreprise clarifie sa situation en apportant des informations précises sur ses sociétés externes. Malheureusement, la réponse de Binance a été jugée insatisfaisante par la FSMA.

La cause immédiate de la suspension des services de Binance en Belgique

Après avoir constaté que Binance était en marge de la loi belge sur les crypto-monnaies, le FSMA a imposé à Binance de mettre fin à ses services. Du coup, l’entreprise a informé tous ses clients situés en Belgique. Par la suite, Binance a promis de rembourser les crypto-monnaies des utilisateurs ainsi que les clés privées dont elle disposait. Certes Biance s’est inclinée devant l’ordre de la FSMA, mais la  fermeture de ses services n’était pas définitive.

D’ailleurs, la société aurait uniquement mis fin aux activités qui n’obéissent pas au règlement belge lié aux crypto-monnaies. Apparemment, le gendarme belge a donné une nouvelle chance à Binance, celle de relancer ses troncations après avoir supprimé les services qui ne cadrent pas avec son règlement.

Au regard de la gravité des accusations, l’annonce sur la reprise des services de Binance en Belgique semble étonnante. Cependant, on peut comprendre que l’entreprise a déjà réglé ses comptes avec la FSMA. En même temps, ce nouveau départ pourrait annoncer une réorganisation des services de Binance pour ses clients de la Belgique.

Rappelons que Binance est l’une des plateformes idéales pour gérer les crypto-monnaies. Elle relance ses services en Belgique aussitôt pour ne pas perdre sa crédibilité ou la confiance de ses utilisateurs.

A lire également : Binance retire sa demande de licence crypto en Allemagne

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Questions & Réponses (0)

Vous avez une question? Notre panel d'experts est là pour vous répondre. Soumettre votre Question

Laisser un commentaire

Lire notre revue

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Benjamin Okala Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Benjamin Okala Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Titulaire d'une licence en sciences économiques obtenu à l'Université de Yaoundé II-Soa, Benjamin Okala est un rédacteur crypto-sphérique depuis plusieurs années. En 2020, il débute comme consultant en affaires dans divers projets du secteur bancaire liés à la gestion des données, l'analyse et l'intelligence artificielle. Benjamin a commencé très tôt à s'intéresser à la technologie blockchain et est actuellement un expert en Blockchain et DeFi.

Passionné de la crypto-monnaie et de blockchain, Benjamin propose sa riche expérience dans la rédaction de guides et d’articles dans le domaine des cryptos / NFT / DeFI / Metaverse... Sur Actufinance, il affiche toutes ses connaissances en tant que rédacteur de contenu expert, se consacrant à expliquer de manière simple et graphique différents concepts sur la technologie blockchain et tout l'écosystème qui l'entoure. Il nous dit toutes les choses les plus importantes que nous devrions savoir sur les protocoles DeFi.

Tout simplement, il traite des problèmes du secteur blockchain d'un point de vue journalistique. A titre de rappel, la technologie blockchain est l'un des outils les plus puissants dont nous disposons aujourd'hui. Elle a prouvé sa pertinence dans différents usages, transformant radicalement la façon dont nous faisons les choses. Explorer et développer davantage cette technologie évolutive nous mènera à un point où nous pourrons mieux interconnecter le monde.

Benjamin a travaillé avec plusieurs sites web sur les jeux d’argent, les réseaux sociaux et logiciel en plus d'être un travailleur indépendant. Lorsqu'il ne travaille pas (bien que cela n'arrive pas très souvent), il est possible de le trouver en train de lire ou de voyager.

Dernières Actualités

EUR/USD forex
Bourse et économie, Devises / Forex

Un rebond de l’EUR/USD semble imminent mais ce sont le PIB US et l’indice PCE qui auront le dernier mot

bitcoin minetrix et halving
Crypto-monnaies

Bitcoin Minetrix : 13 millions $ levés – Fin imminente de la prévente

La prévente de Bitcoin Minetrix, un projet novateur basé sur le concept du stake-to-mine, s’achèvera dans 6 jours après avoir réussi à lever 13 millions de dollars au cours de ses 39 étapes. Les investisseurs potentiels ont encore deux jours pour acquérir des $BTCMTX au prix unitaire de 0,0147 $. Passé ce délai, le token...

TON sur lucky block
Crypto-monnaies

La crypto TON est désormais disponible sur Lucky Block, le casino Telegram Web3

Toncoin (TON) est désormais la 21e crypto-monnaie supportée sur Lucky Block, un casino innovant du Web3 lancé sur Telegram et également accessible via un site web avec une interface premium. Cette année, le prix du Toncoin a fortement augmenté, avec une hausse de 182 % au cours des trois derniers mois. Le token s’échange actuellement autour...

part dog
Sponsorisé

En partie chien, en partie IA, en partie saucisse : WienerAI déclenche la dernière frénésie de meme coin

CoinPoker lance des tournois
Crypto-monnaies

CoinPoker, le site de poker en crypto lance une série de tournois avec 1 million de dollars à la clé – CHP, son token natif axé sur la GambleFi va-t-il exploser ?

Dogecoin20 uniswap
Crypto-monnaies

Dogecoin20 en hausse de 100 %, une heure après son listing sur Uniswap

Crypto-monnaies, NFT

Découvrez sur quel memecoin une institution a investi 2 millions de dollars