Comment faire pour bien utiliser l’ordre Take profit et Stop loss?

0
1989

Nous ne serons pas les premiers à vous dire que les marchés financiers sont très volatils. En effet, le cours des actifs financiers fluctue brusquement de temps à autre et ceci, même à longueur de journée. Pour répondre à ce problème, beaucoup de courtiers proposent l’ordre “Take profit et Stop Loss” lors des trades. Malheureusement, bon nombre de traders ne savent pas utiliser efficacement cet ordre. Dans cet article, nous vous expliquons comment faire pour tirer le maximum du “Take profit et Stop loss”.

Qu’est-ce que le take profit?

Take profit: ordre qui retourne automatiquement des bénéfices au trader après que le trader atteint un certain niveau.

Le take profit est un ordre qui permet de clôturer une position automatiquement après avoir atteint un certain niveau de profit.  Techniquement, il est placé en dessus du cours de la position ouverte au cas où il s’agit d’un ordre d’achat. En cas d’une vente, le take profit se situe en dessous de la position. Il s’exprime en : montant direct, points de pourcentage ou pips ( pour le marché des devises).

Le take profit ne doit pas être fixé de façon aléatoire parce vous risquez de ne pas optimiser les potentiels de votre position. Vous devez réaliser cet ordre à partir des informations sur la structure du marché et les données sur la volatilité et les analyses graphiques. Ainsi, vous sauriez mieux estimer l’évolution du cours de la position.

Comment placer un ordre take profit

Vous choisissez l’actif sur lequel vous comptez ouvrir une position puis vous décidez du niveau de take profit que vous comptez adosser à votre position. Les analyses techniques sont importantes pour ne pas sous-estimer ou surestimer sa position. Considérons la période d’avant du bull run du bitcoin, vous pouvez vraiment placer l’ordre take profit haut parce que la relation support/résistance était en faveur d’une hausse de la position d’achat. Effectivement, le bitcoin a dépassé les 50 000$ mais une semaine après est entré dans une période de correction due aux déclarations de Janet Yellen.

Pour placer le take profit, c’est assez simple: vous fixez un niveau de prix que vous pensez que l’actif pourrait atteindre sur les marchés. Si au moment d’ouvrir la position, le cours du bitcoin euros est de 42 400 euros et après vos analyses, il pourrait atteindre 42 900 euros. Vous n’avez qu’à le définir 42 900 euros, comme le take profit. Si votre prédiction s’est avérée exacte et que le cours du bitcoin euro a atteint 42 900 euros, vous gagnez 500 euros.

Ce modèle est aussi valable pour les take profit en pourcentage et ceux en pips.  

Astuces pour bien définir le take profit

 Pour bien définir un take profit, il doit refléter un niveau de gain qui ne soit pas trop exagéré ni trop minimisé. S’il est minimisé, on risque de ne pas profiter de la marge de progression de l’actif. En cas d’exagération, il ne pourra jamais être atteint. Voici les astuces pour tirer le meilleur du take profit:

Astuce 1: situer le take profit juste en dessous de la résistance et quelques pips en dessus du support. 

Les supports et les résistances représentent les zones de confrontation psychologique entre les acheteurs et les vendeurs. C’est l’endroit où l’actif a de fortes chances d’augmenter ou de baisser sur les marchés.

La résistance est le niveau de prix à partir duquel, l’actif va chuter sur les marchés. Ce sont généralement des barres de franchissement. La barre de 50 000$ du bitcoin peut être considérée comme une zone de résistance.  Donc, placer le take profit juste en dessous de la résistance c’est d’éviter les risque de chute drastique du cours après le franchissement d’une barre.

Exemple: Vous placez le take profit à 49 980$! et le bitcoin a une résistance à 50 000$.  Si vous avez ouvert la position à 49 500$, vous gagnez 480$. 

Contrairement à la résistance, le support est un niveau de prix à partir duquel l’actif va progresser sur les marchés. En plaçant take profit en dessus du support , vous bénéficiez de la marge de progression de l’actif. 

Astuce 2: Ajouter la valeur du range au prix d’ouverture de la position

Le range donne la valeur de la volatilité en se référant aux mouvements des actifs sur les marchés. Lorsque vous ajoutez la valeur du range au prix d’ouverture de la position, vous attendez à ce que l’actif reproduit ses mouvements de hausse du passé. Cette méthode est un peu risquée puisque les mouvements ne sont pas forcément linéaires. 

Astuces 3: Définissez un ratio rendement/ risque avec les bénéfices trois fois plus grands que les pertes

Un trader rationnel ne doit jamais placer un stop loss à un niveau plus élevé que son take profit sinon il n’a aucun intérêt d’y investir sur cet actif.  Le rendement risque 1:3 est le niveau standard du marché. Par exemple, si vous avez un take profit de 45$, le stop loss doit être de 15$. 

Qu’est-ce que le stop loss?

Le Stop Loss permet de minimiser les risques de perte

A l’inverse du take profit, le stop loss est un ordre qui permet de clôturer automatiquement une position après qu’elle a atteint un cours plus bas que le prix d’ouverture .  En d’autres termes, le stop loss désigne la quantité d’argent qu’un trader est prêt à perdre en ouvrant une position. C’est un excellent outil de gestion risque au niveau des marchés. S’il s’agit de l’achat d’un actif, le stop loss est placé en dessous de la position. Au cas d’une vente ou une position à découvert, il est passé en dessus du cours de l’ouverture. 

Il existe deux types de stop loss:  stop loss classiques et stop loss suiveurs ou trailing. Le stop loss classique clôture la position quand le cours atteint le niveau de prix plancher établi par le trader. Le stop loss suiveur fait autant mais permet de déplacer la limite de stop si la position avance en faveur du trader. Prenons un exemple, vous ouvrez une position sur Tesla à 550 euros. Vous définissez un stop loss suiveur à 2%, soit 539 euros. Qu’est-ce qui se passe? Si l’action Tesla augmente de 2%, votre stop loss sera déplacé vers 550 euros. Par contre, en stop loss classique, quoique l’action bouge à la hausse, le niveau de stop loss reste inchangé. 

NB: Certains brokers définissent un quota pour le stop loss. Par exemple, sur eToro, le stop loss ne doit pas dépasser 50% du montant de la position.

Comment placer un ordre de stop loss

Le Stop Loss répond à un besoin de minimisation des risques. Cela dit, il doit être une anticipation baissière du cours du trade. Il ne doit pas être ni trop bas ni trop haut mais il doit refléter la structure du marché et les historiques de prix du produit financier.

On va considérer l’Ethereum: Vous avez achetez des jetons d’Éther à 1100 euros  mais vous estimez que malgré la tendance haussière de la crypto-monnaie en ce début d’année, elle pourra baisser dans les jours qui viennent ou dans la journée du trade. Vous placez un stop loss à 1060 euros. Mais si au lieu de baisser, Ethereum croit de plus en plus . Faut placer un stop loss suiveur qui permet de déplacer votre ordre au fur et à mesure que l’actif croît sur les marchés. 

Astuces pour bien définir le stop loss

Un bon stop loss doit pouvoir anticiper la baisse d’un actif. Le trader doit être suffisamment avisé pour définir un bon stop loss pour ne pas surévaluer ou sous-évaluer les mouvements de baisse d’un actif.

Astuce 1:  En dessous du prix de la  résistance et un juste un peu en dessous du support. 

Lors de la résistance, on ne prévoit à quel point l’actif va chuter mais on ne doit pas définir une grande marge pour ne pas perdre trop d’argent. Le principe de rationalité du stop loss c’est qu’il ne doit pas dépasser 1% du montant investi et les take profit doivent être largement plus grands. Si on a l’impression que le cours va flirter avec un support, mieux vaut le placer légèrement en dessous de la position pour ne pas la sous estimer. 

Astuce 2:  Toujours utiliser un trade loss suiveur

Le trade loss suiveur permet d’ajuster le prix plancher au fur et à mesure que l’actif croit sur le marché. EToro dispose d’un très bon trade loss suiveur sur sa plateforme. De plus, c’est gratuit! L’avantage du trade loss suiveur, vous pouvez respecter les mêmes principes pour l’astuce un mais il déplace le niveau de perte si le cours de l’actif augmente. 

Pourquoi utiliser l’ordre take profit et stop loss

Les traders ne peuvent pas contrôler et avoir les yeux rivés tout le temps sur les trades, donc, un outil capable de clôturer des ordres automatiques leur donnerait  beaucoup de latitude pour régler d’autres activités. Et ce, même du temps pour acheter d’autres actifs financiers sur les marchés. Vous imaginez, comment un trader saurait-il contrôler une centaine d’ordre en une journée? Contrôler l’évolution quotidienne des prix d’un actif lui demanderait pas mal de plus de 100 écrans. 

Le take profit et stop loss donne aux traders la chance d’exprimer leurs pronostics sans avoir besoin de les suivre constamment. En dehors de l’aspect de la gestion du temps, le take profit et stop loss permet de fixer des objectifs de gains et de minimiser les risques de perte. 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here