Accueil D’après le PDG de Circle, la SEC n’a rien à faire avec les stablecoins
Crypto-monnaies

D’après le PDG de Circle, la SEC n’a rien à faire avec les stablecoins

Depuis quelques semaines, la SEC semble bien décidée à mettre son nez dans le marché des cryptomonnaie et des stablecoins. Mais la SEC est-elle l’autorité compétente pour réguler les stablecoins ? D’après Jeremy Allaire, PDG de Circle, la réponse est non !

La particularité des stablecoins

Les stablecoins sont un type d’avoirs numériques particuliers. Un stablecoin a pour but de coller au plus près au cours d’une monnaie fiat comme l’euro ou le dollar américain. La parité entre le stablecoin et la devise fiat correspondante est maintenue par l’intermédiaire de réserves financières en fiat. Par exemple, un stablecoin adossé au dollar américain doit avoir une réserve de dollars américains équivalente au montant de ses stablecoins en circulation.

Grâce à ce mécanisme, les stablecoins servent de trait d’union entre le système financier traditionnel et les actifs numériques. Ils facilitent les échanges et les transferts d’actifs entre blockchains, et permettent de se mettre à l’abri de la volatilité des cryptos classiques.

Les stablecoins dans le viseur de la SEC

Depuis quelques temps, la SEC américaine semble avoir une dent contre les stablecoins. La SEC (Securities and Exchange Commission) est le principal régulateur pour ce qui est de l’industrie des titres financiers (securities en anglais).

Les scandales de l’année dernière, notamment la chute du stablecoin algorithmique TerraUSD ont poussé le régulateur à renforcer les règles applicables aux entreprises cryptos.

Il y a deux semaines, la SEC s’en est prise à l’exchange Kraken. La firme a dû s’incliner en payant une amende de 30 millions de dollars et en fermant son service de staking aux États-Unis.

Quelques jours plus tard, c’était au tour de Paxos, la société émettrice du stablecoin Binance USD (BUSD). La SEC affirme que Paxos est en écart par rapport à la loi pour n’avoir pas déclaré le BUSD comme un titre financier. Le régulateur pourrait prochainement poursuivre Paxos en justice à ce sujet. Dans le même temps, le Département des services financiers de l’État de New York (NYDFS) a ordonner à Paxos de stopper l’émission de BUSD.

Pour la SEC, les choses sont claires : les stablecoins sont des titres financiers et tombent donc sous la surveillance de l’agence.

« Pas le bon régulateur » d’après Jeremy Allaire

Mais certains ne partagent pas du tout l’avis de la SEC. C’est le cas de Jeremy Allaire, PDG et fondateur de la firme crypto Circle. Dans une interview avec Bloomberg, le patron a déclaré qu’il ne pense pas que la SEC soit le bon régulateur pour gérer les stablecoins.

« Je ne pense pas que la SEC soit le régulateur pour les stablecoins. Il y a une raison pour laquelle partout dans le monde, y compris aux États-Unis, le gouvernement dit spécifiquement que les stablecoins de paiement sont une activité de système de paiement et de régulateur bancaire. » ” Jeremy Allaire, PDG de Circle

Toutefois, Allaire reconnaît que les stablecoins ne sont pas tous à mettre dans le même sac. « Tous les stablecoins ne sont pas créés égaux » a-t-il déclaré. Effectivement, on pense par exemple à la particularité des stablecoins algorithmiques. « Mais, clairement, d’un point de vue politique, la vision uniforme dans le monde entier est qu’il s’agit d’un système de paiement (…) ».

On notera également que Jeremy Allaire ne s’oppose pas en bloc à toutes les actions et déclarations de la SEC. Il se dit même globalement favorable à une récente proposition de la SEC qui inclut les monnaies virtuelles dans les actifs qui sont soumis aux exigences de “dépositaire qualifié”. « Nous pensons que le fait d’avoir des dépositaires qualifiés (…) est une structure de marché très importante et très précieuse »a déclaré Allaire.

Ceci dit, cela n’empêche pas le patron de Circle de préparer des plans alternatifs. La firme est déjà à la tête du très populaire stablecoin USDC qui est adossé au dollar américain. Cette semaine, Circle a lancé un tout nouveau stablecoin adossé cette fois à l’euro. L’Euro Coin (EUROC) pourrait ainsi échapper aux régulations de la SEC.

Ajoutez Actufinance à vos flux Google Actualités

Kévin Comitogianni Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Kévin Comitogianni Rédacteur Expert en Crypto-Monnaie

Kévin a suivi une formation d’ingénieur mécanique à l’Institut Mécanique des Sciences Appliquées (INSA) de Lyon. Après le diplôme, il a travaillé en France dans l’automobile puis dans le nucléaire pour EDF.  Par la suite, il s'est expatrié à Bristol en Angleterre où il a rejoint Atkins, en tant qu’ingénieur projet.

Après 10 ans dans l’ingénierie mécanique, il s'est réorienté pour devenir rédacteur web freelance en 2020. Cette activité lui permet de voyager tout en utilisant certaines compétences qu'il a acquises. A l’heure actuelle, il est installé en Italie, en Toscane. Il écrit pour des clients spécialisés principalement sur les thématiques suivantes : la crypto-monnaie, la blockchain, les NFT, le métavers, le P2E et la finance au sens large.

Les connaissances techniques acquises au cours de sa formation d’ingénieur l’aident à appréhender les aspects mathématiques associés à la blockchain et lui apportent la rigueur et le sérieux indispensables à tout rédacteur. Sa culture projet, quant à elle, lui permet d’organiser ses activités de manière à satisfaire le client en matière de qualité et de respect du planning.

Dernières Actualités

bitcoin minetrix prévente
Crypto-monnaies

Bull run post halving – Les investisseurs ont encore 4 jours pour participer à la prévente du Bitcoin Minetrix

slothana: la fin de la prévente approche
Crypto-monnaies

SLOTH: Le memecoin défoncé de Solana lève 15 millions $ – Encore 6 jours pour participer

Mardi 23 avril 2024 – Le nouveau memecoin Slothana (SLOTH) de Solana axée sur le thème 420 (20 avril), a récolté en un mois, environ 15 millions de dollars au cours de sa prévente. L’événement est toujours en cours et se terminera le 29 avril prochain selon le compte à rebours activé sur le site...

Actualité économique, Bourse, Bourse et économie, Crypto-monnaies, Finance d'entreprise, L'avis des experts, NFT

La demande en Bitcoin bientôt 5 fois supérieure à l’offre, quelles conséquences ?

D’après Bitfinex, la demande en Bitcoin va être cinq fois supérieure à l’offre post-halving. Découvrez les conséquences. La demande bientôt cinq fois supérieure à l’offre ? The bitcoin ETFs bought 900 BTC on Friday.Only 450 BTC are minted per day.Bitcoin has no supply response to increased demand. Do you understand? pic.twitter.com/sVhTWzbfao — Joe Consorti ⚡...

propriété et taxes
Bourse et économie, Fiscalité / Impôts

Echapper à la plus-value immobilière, c’est possible ?

Crypto-monnaies, NFT

Des baleines ont abandonné des millions de dollars dans des bridges

Sora Mala
Sponsorisé

Sora Mala dévoile une prévente unique “Envoyez au portefeuille”, alors que l’équipe s’apprête à lancer le premier meme AI en Webtoon.

lancement airdrop smog
Crypto-monnaies

Plus de 11 millions de quêtes achevées – Lancement de l’airdrop Smog Token