Comment Devenir Trader ? Guide Complet Débutant en 2021

0
0

Devenir trader alimente de nombreux fantasmes. Quoi qu’il en soit, qu’il exerce à son propre compte ou au sein d’une structure, le trader attise la curiosité et l’envie des uns autant qu’il suscite la désapprobation des autres. Si le métier de trader professionnel au sein d’une salle de marché est bien réel, c’est surtout aux traders indépendants que nous allons nous intéresser. Il sera notamment question d’aborder la possibilité de devenir trader sans diplôme.

Au travers de ce guide, nous verrons notamment comment devenir trader, les différences qui peuvent exister avec un investisseur ou encore les études à envisager pour devenir trader professionnel. L’objectif de ce guide est de donner, de la façon la plus exhaustive qui soit, le plus d’éléments à quiconque souhaite devenir trader indépendant.

Un trader, qu’est-ce que c’est ? 

Voyons dans un premier temps ce que recoupe l’idée du trading. Qu’est ce qu’un trader, quels sont ces objectifs et comment organise t’il sa journée pour parvenir à atteindre les objectifs fixés ?

Définition du trader

Le trader est celui qui investit en bourse et qui ouvre des positions sur les marchés. Ce métier consiste à acheter et vendre des actifs financiers sur les marchés, en cherchant à profiter des fluctuations de cours.

Il est d’ores et déjà important d’opérer une distinction entre deux types de traders :

  • Le trader salarié : Il opère pour le compte d’un établissement bancaire, d’une entreprise ou encore d’un fond d’investissement. Chaque mois, il touche un salaire fixe, auquel s’ajouteront des commissions variables (bonus), qui dépendent de ses résultats et des résultats de l’organisme qui l’emploi.
  • Le trader indépendant : Il fait du trading pour son propre chef. Par conséquent, son salaire n’est pas fixe et dépend uniquement de sa capacité à anticiper les mouvements du marché.

Au travers de ce guide, nous nous focaliserons essentiellement sur le trader indépendant. Nous verrons aussi qu’eToro est une des plateformes de trading les plus intéressantes pour commencer votre aventure et devenir trader.

Les objectifs du trader

Que ce soit pour un trader indépendant ou pour un trader salarié, les objectifs sont rigoureusement les mêmes : générer du profit. Pour le trader, il s’agit de trouver des opportunités de marché afin d’acheter et de revendre les actifs au meilleur moment.

Si l’on rentre un peu plus dans le détail, le rôle et les objectifs du trader pourront différer selon l’organisme au sein duquel ils tradent. Certaines théories économiques accordent au trading trois rôles :

  • Gestion : On parlera alors de gestion d’un portefeuille de titres. Le trader doit chercher à conserver un portefeuille équilibré
  • Protection : Il s’agit de la protection de son patrimoine. Des stratégies de couverture pourront être mises en place dans ce but.
  • Spéculation : C’est souvent le rôle quasi exclusif que l’on accorde au trader. La il s’agit concrètement de profiter des opportunités de marché sur toute une gamme d’actifs

L’objectif du trader reste néanmoins d’acheter au plus bas pour revendre au plus haut. Pour le trader débutant, ne pas perdre d’argent peut constituer un premier objectif intéressant. Il sera ensuite éventuellement question de se fixer des objectifs financiers mensuels ou annuels. Et sur un horizon parfois même encore plus long.

La différence entre trader et investisseur

La différence entre trader et investisseur

Dans l’inconscient collectif, ces deux termes sont très rapprochés. Ils sont d’ailleurs souvent utilisés de manière interchangeable. Ils présentent néanmoins une différence fondamentale : celle du rapport au temps. Le trader a plus tendance à prendre et fermer des positions dans une approche court-termiste. À l’inverse, la démarche de l’investisseur s’inscrit sur une approche à plus long terme.

De cette différence nait des approches et des outils différents. Le trader aura une approche souvent basée sur l’étude graphique et l’analyse technique, tandis que l’investisseur cherchera à prendre en considération d’autres variables économiques comme la santé financière d’un secteur, celle du fournisseur de l’entreprise dans laquelle il souhaite investir ou encore les politiques de taux d’intérêts. Les différents baromètres de consommation des ménages pourront aussi être des outils analytiques précieux pour l’investisseur.

Journée type d’un trader en ligne

La journée type d’un trader est très difficile à cartographier. Il ne saurait exister une journée parfaite, les opportunités de marché pouvant se créer à n’importe quelle moment de la journée. D’autant plus qu’il existe plusieurs types de traders, travaillant sur des horizons de temps très différents.

Néanmoins, si vous souhaitez faire du trading votre gagne pain à plein temps, cela nécessitera de la discipline. A fortiori si l’objectif est d’opter pour des méthodes de trading sur des horizons de quelques heures ou de quelques minutes. Ainsi, si nous cherchons à établir une journée type, nous pourrions considérer que le début de journée sera consacré à analyser les positions en cours et à synthétiser les liquidités disponibles pour les trades de la journée. Recueillir de l’information sera ensuite nécessaire pour prendre la décision de clôturer des positions ou d’en ouvrir de nouvelles.

Cette phase de renseignement peut être extrêmement longue, c’est pourquoi il est important de se focaliser sur des sources à la fois pertinentes mais qui permettent aussi un gain de temps. La seconde partie de la journée est souvent utilisée pour ouvrir de nouvelles positions, en fonction des données recueillies. La fin de la journée d’un trader se termine comme elle a commencé : à analyser le marché et l’évolution du cours des actifs. Cette “journée type” n’est pas à considérer comme un modèle inéluctable pour chaque trader.

Pour le trading en ligne, des courtiers vous permettent de rendre votre expérience de trading plus facile. C’est par exemple le cas de eToro, plateforme existante depuis plus de 15 ans sur les marchés. En passant par eToro, il est possible de commencer à acheter des actions, investir sur des indices boursiers comme le CAC 40 ou encore diversifier son portefeuille via l’achat de matières premières. 

Devenir trader : comment faire en tant que débutant ? 

Pour cette partie, nous allons établir un pas à pas pour devenir trader au travers d’une plateforme.

  • Choisissez une plateforme de trading en ligne – nous recommandons eToro
  • Ouvrir un compte de trading
  • Effectuer un dépôt et valider son compte
  • Choisir un marché et les produits financiers
  • Ouvrir une position de trading

Nous reviendrons dans le détail sur chacune de ces étapes en vous la présentant avec le broker eToro.

Étape 1  : Choisissez une plateforme de trading en ligne

Etape 1  : Choisissez une plateforme de trading en ligne

De nombreuses plateformes comme Libertex, Alvexo ou Avatrade proposent de s’inscrire pour commencer à trader en ligne. Avant de commencer le trading, il est important de comparer l’offre des différents brokers sur de nombreux points. La sécurité, l’offre disponible, les frais et les commissions, les moyens de paiement acceptés, l’ergonomie de la plateforme, l’offre de formation ou encore les avis des clients, toutes ces variables sont des aides précieuses pour faire son choix.

Pour ce tutoriel, nous ne pouvons pas vous présenter le processus complet pour l’ensemble des plateformes. Nous avons donc choisi de vous présenter étape par étape, pas à pas, les modalités d’inscription et une mise en situation de trading via la plateforme eToro, l’une des meilleures sur le marché.

Étape 2  : Ouvrir un compte de trading

Le processus d’inscription sur eToro est très simple. Pour devenir trader rapidement, il suffit de se rendre sur le site eToro et de cliquer sur le bouton bleu “Rejoignez maintenant”. Vous devriez vous retrouver sur la fenêtre suivante :

Etape 2  : Ouvrir un compte de trading

Il vous sera alors demandé de renseigner vos données personnelles (nom, prénom, pseudo, adresse email, mot de passe, numéro de téléphone).

Après cette première étape, il vous sera demandé de compléter votre profil via une série de questions. Ces questions sont conformes au protocole KYC (Know Your Customer) qui impose aux courtiers régulés de se renseigner sur ses clients : habitudes d’investissement, niveau de connaissance en trading.

Etape 3  : Effectuer un dépôt et valider son compte 

Avant de devenir trader indépendant via le courtier eToro, il faudra créditer votre compte et le faire valider. Pour créditer son compte trader, la procédure est très simple. Une fois connecté à votre compte, en bas à gauche sur la page d’accueil, vous pourrez cliquer sur le bouton “Dépôt de fonds”.

Il faut alors choisir le montant ainsi que le mode de paiement que vous souhaitez utiliser.

Etape 3  : Effectuer un dépôt et valider son compte 

Bon à savoir : Chez eToro, de nombreux moyens de paiement sont disponibles : carte de crédit et de débit, virement bancaire, Paypal, Rapid Transfer, Skrill ou encore Neteller.

Avant ou après le premier dépôt, il est aussi très important de faire vérifier votre compte eToro. Elle vous permet, entre autres, de lever la limite de dépôt sur le compte. Cette vérification du compte s’effectue en deux étapes :

  • La vérification de votre numéro de mobile : vous recevrez un code sur votre téléphone qu’il faudra renseigner sur la plateforme eToro.
  • L’envoi des pièces justificatives, à savoir une pièce d’identité (carte nationale d’identité, passeport) et un justificatif de domicile (toute facture de moins de 3 mois, à l’exception des factures de téléphonie mobile). Pour le justificatif de domicile, si vous êtes hébergé chez un tiers, une attestation d’hébergement sera aussi nécessaire.

Étape 4 : Choisir un marché et les produits financiers

Pour choisir un marché ou un produit, deux solutions sont disponibles. La première consiste à cliquer sur l’onglet “Marchés” situé dans la colonne de gauche de la page d’accueil. Il faudra alors sélectionner parmi les différentes classes d’actifs proposés sur la plateforme (actions, cryptomonnaies, ETF, devises, indices boursiers…). Vous pourrez ensuite retrouver le produit que vous cherchez.

La deuxième solution, si vous savez exactement quel produit vous cherchez, consiste à rechercher l’actif directement dans la barre de recherche en haut de page. Ici, nous avons pris l’exemple de l’action Véolia.

Etape 4 : Choisir un marché et les produits financiers

Etape 5  : Ouvrir une position de trading

Pour cette dernière étape, nous avons sélectionné le marché des actions et l’action LVMH. Avec chacune des deux méthodes vues à l’étape 4, vous devriez vous retrouver face à la fenêtre suivante :

Etape 5  : Ouvrir une position de trading

Il faudra alors définir plusieurs éléments comme :

  • Le montant à investir (en unités monétaires ou en unité d’action)
  • Les niveaux de “Stop Loss” et de “Take Profit” : il s’agit concrètement de seuils automatiques de revente à définir. Si le cours de l’action atteint un niveau plancher à la baisse (Stop Loss), elle sera revendue automatiquement pour limiter les pertes. C’est le même système qui s’applique sur le seuil de Take Profit.
  • L’effet de levier souhaité : de 1 à 5 sur les actions, conformément aux directives des autorités de contrôle. Si vous investissez 100 € de votre poche avec un effet de levier égal à 2, votre position court en réalité sur 100 * 2 = 200 €.

Dans le premier exemple, l’effet de levier était égal à 1. Cela signifie que vous tradez l’actif réel et l’action LVMH. Avec un effet de levier égal à 2 ou 5, vous tradez le CFD comme le stipule la mention “Trade de CFD” sur le même exemple ci-dessous :

Etape 5  : Ouvrir une position de trading

Bon à savoir : Avec un effet de levier, il est d’autant plus important de bien configurer les niveaux de Stop Loss et de Take Profit.

Vous pourrez quoi qu’il en soit retrouver vos positions ouvertes directement sur votre compte. Pour cela, rendez vous dans l’onglet “Portefeuille”.

Les types de trader

Comme nous le disions plus haut, la journée type d’un trader est complexe à formaliser. En grande partie parce qu’il existe plusieurs types de traders, qui auront nécessairement un rapport au temps différent.

Le day trader 

Le day trader 

Comme son nom l’indique, le day trading consiste à ouvrir et fermer des positions d’achat au sein de la même journée. Il est alors question pour le trader de profiter de mouvements de prix sur des horizons de prix qui ne dépassent pas quelques heures.

Le day trader préfère l’analyse technique à l’analyse fondamentale. C’est à dire qu’il a une bonne maitrise des outils graphiques et peut anticiper graphiquement des variations d’un cours. La majorité des traders pratiquant le day trading le font sur le trading Forex. Appliqué au Forex et à d’autres marchés, le day trading permet d’éviter les fluctuations de cours d’un jour sur l’autre. Il permet aussi d’éviter les frais de nuit (overnight) de certains courtiers.

Enfin, lorsqu’il est pratiqué sur le marché des devises, le day trading peut aussi bénéficier d’un effet de levier important. Grâce à cet effet de levier, les gains peuvent être bien plus importants. Tout comme les pertes. L’effet de levier est donc à utiliser avec précautions. A fortiori pour les traders débutants.

Le trader scalper

Le scalping est aussi une école du trading sur un horizon très court. Encore plus court que le day trading puisqu’il s’agit de prendre des positions sur un horizon n’excédant pas quelques minutes. Cet horizon de temps ne représente bien souvent d’ailleurs que quelques secondes.

Cette stratégie s’utilise aussi particulièrement bien sur le marché des devises. Le scalper est avant tout un trader qui doit présenter une solide expérience des marchés financiers. La concentration est le principal atout du trader qui pratique le scalping. Une bonne stratégie pourra alors permettre à ce type de traders de bénéficier de profits minimes sur chaque transaction. Il sera possible de gagner de l’argent en jouant sur le nombre d’ordres. En effet, les adaptes du scalping prennent bien souvent plusieurs dizaines de positions dans la même journée.

Swing trader 

Le swing trading est l’une des techniques de trading les plus populaires. Elle se base sur un horizon plus long. Nous sommes cette fois sur une approche de court à moyen terme.

Le profil de swing trader peut être celui d’un trader occupé qui fait du trading pour compléter ses revenus. Si l’analyse technique peut être utilisée par le swing trader, on aura tendance aussi à considérer l’analyse fondamentale. Celle-ci ne se base pas sur des paramètres statistiques mais plutôt sur des indicateurs financiers ou des éléments externes à l’entreprise, pouvant avoir un impact sur celle-ci. Une bonne connaissance de l’économie de façon large est un atout indéniable pour réussir dans le swing trading. Le swing trader cherchera par exemple à profiter des effets de marché suite à une décision décidée en assemblée générale ou encore suite à la publication de résultats encourageants d’une entreprise.

En terme de gamme d’actifs, le swing trader est celui qui peut se permettre la plus grande variété : du marché Forex jusqu’aux plus grandes places boursières du monde en passant par les matières premières comme le pétrole.

Les profils plus “investisseurs que “traders”

Les profils plus "investisseurs que "traders"

Comme pour les traders, il existe plusieurs sortes d’investisseurs. Bien qu’il soit difficile de classifier chaque investisseur, nous pouvons tenter d’établir les profils suivants

  • L’investisseur à long terme
  • Le “Growth investor” (ou investisseur de croissance)
  • Le “Value investor” (ou investisseur de valeur)

L’investisseur à long terme cherche à placer de l’argent sur une période de temps relativement longue. Il sera assez peu sensible aux fluctuations du marché et vise un objectif à long terme. En règle général, il utilisera également peu d’effet de levier.

Le Growth investor et le value investor présentent quant à eux des stratégies différentes pour investir. L’investisseur de croissance se focalisera essentiellement sur les perspectives de croissance d’une entreprise ou d’un secteur. C’est typiquement ce genre d’investisseur qui a investit dans l’action Tesla en l’ayant identifié comme tête de gondole d’un secteur en pleine expansion.

Le Value investor aura lui plutôt tendance à se focaliser sur les valeurs chiffrés d’une entreprise. Il cherchera alors à acheter des actions d’entreprises dont le cours est considéré comme sous évalué au regard des différentes données comptables ou financières. Cette méthode fait néanmoins fi d’autres paramètres comme les sentiments de marché.

Dans quels produits peut-on investir en tant que trader  ?

Le trading peut s’effectuer sur une très large gamme de produits. Voyons les différentes possibilités qui s’ouvrent à celles et ceux qui souhaitent devenir trader.

Les actions

Si les actions sont plus plébiscitées par les profils “investisseurs”, les traders peuvent aussi se lancer sur le marché des actions. Lors de la publication de résultats, à l’occasion d’une nouvelle législation qui pourrait encourager une entreprise ou tout un secteur, le trader pourra profiter des mouvements de marché.

Sur eToro, il est possible de trader des actions sur plusieurs places boursières du monde entier. De Francfort en passant par Londres, Paris, New York ou Tokyo, via eToro ce sont plusieurs centaines d’actions différentes que vous pourrez retrouver. De l’action Apple en passant par les actions de groupes français comme BNP Paribas, Axa ou encore la Française des Jeux (FDJ).

Les matières premières Les matières premières 

Investir sur l’or, le gaz ou le pétrole, les matières agricoles. Les matières premières sont un marché très fortement demandé par les traders du monde entier. Il s’agit en effet d’un des marchés les plus rentables.

Selon les sites de trading, l’offre de matières premières pourra être plus ou moins étoffée, avec la présence de produits agricoles (blé, orge, soja, maïs…) de matières premières énergétiques (gaz, pétrole) ou encore les différents métaux.

D’autre part, ce marché permet aussi aux traders de s’appuyer sur des valeurs refuges comme les métaux précieux. Avec l’or en premier chef de file.

Le Forex

Le Forex est le plus grand marché du monde. Il s’agit d’échanger une devise contre une autre. C’est un marché très plébiscité par les traders pour plusieurs raisons :

  • Le marché est très liquide avec un volume d’échange impressionnant de plusieurs milliers de milliards de dollars chaque jour.
  • Il est possible de trader en continue pendant la semaine : en France du dimanche à 22 heures et jusqu’au vendredi à 23 heures chaque semaine
  • Il offre la possibilité de prendre des positions d’acheteur ou de vendeur et ainsi de miser sur l’appréciation ou la dépréciation d’une monnaie
  • Les frais sont très réduits en comparaison à d’autres marchés. Pour un trader qui peut ouvrir plusieurs dizaines de positions à la journée, cela est un avantage extrêmement important.

Toutes les caractéristiques du Forex se prêtent donc plus au trading qu’à l’investissement à moyen ou à long terme.

Les cryptomonnaies

Le marché des cryptomonnaies est extrêmement volatil, ce qui peut faire le bonheur des traders. De plus, à l’inverse du marché des actions, celui des cryptomonnaies n’est pas dictée par une place boursière. En conséquence, il est possible de trader les cryptomonnaies 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Sur eToro, on trouvera la possibilité d’acheter du Bitcoin, de l’Ethereum ou encore du Ripple. Via la plateforme, 16 monnaies virtuelles sont actuellement disponibles.

Attention tout de même à l’effet de levier. Si l’autorité européenne des marchés financiers (AEMF) a règlementé l’usage de l’effet de levier à un maximum de 2 sur les cryptomonnaies, la forte volatilité de ces actifs couplée à l’effet de levier peut avoir des conséquences importantes sur le portefeuille d’un trader.

Les indices boursiers 

Les indices boursiers 

Un indice boursier est un agrégat de valeurs boursières. Si on prend l’exemple du DAX 30 allemand ou du CAC 40 français, il s’agit des 30 plus grandes entreprise allemandes et des 40 plus grosses capitalisations boursières française à la Bourse de Paris.

Tout comme les actions, les indices boursiers s’inscrivent plutôt dans une logique d’investissement que de trading. Néanmoins, détenir des indices boursiers dans son portefeuille de titre permet de stabiliser celui-ci avec des produits moins risqués. Les indices boursiers étant l’agrégation de plusieurs valeurs dans des secteurs très différents, ils ont tendance à s’apprécier lorsque la situation économique est au beau fixe.

Les ETF 

Les ETF sont en réalité des fonds de placements en valeurs mobilières. Ces fonds de placement peuvent être négociés en bourse, comme d’autres actifs comme les actions. Un ETF peut d’ailleurs présenter une large gamme d’actions, d’obligations ou de matières premières.

Les ETF sont des actifs qui sont en règle générale très liquides et donc facilement cessibles sur les marchés. Pour le trader, le critère de liquidité est extrêmement important puisqu’il aura tendance à réaliser plusieurs dizaines ou centaines de mouvements à la journée. A fortiori pour un day-trader ou un swing-trader.

Les CFD 

La plupart de produits proposés par les brokers sont en réalité des CFD. A l’inverse des produits physiques, le CFD est un contrat qui vous lie au broker choisi sur un produit en particulier. Il s’agit en réalité d’un produit dérivé. Par exemple, lorsque vous investissez dans des matières premières comme le maïs, vous ne devenez pas propriétaire de plusieurs tonnes de maïs. Vous disposez d’un contrat avec le broker sur la quantité choisie de maïs. Ce contrat répliquera fidèlement les fluctuations de marché, à la hausse comme à la baisse.

Dans notre exemple, ce type de contrat permet d’éviter certains frais comme les frais de stockage. Ils permettent en outre de simplifier le trading. Sur eToro, pour une large gamme d’actifs, vous avez la possibilité de trader l’actif physique ou son CFD. C’est notamment le cas pour les actions.

Bon à savoir : Sur la plateforme eToro, pour savoir si vous tradez l’actif physique ou son CFD, il suffit de lire la mention avant d’ouvrir la position. Si il est noté “Vous achetez l’actif sous-jacent”, cela signifie que vous achetez l’actif réel. Lorsqu’il est mentionné “Trade de CFD”, vous ne tradez plus l’actif physique mais un contrat de différence.

Combien peut-on gagner en tant que trader ?

Dans cette partie il est important de faire la distinction entre le trader salarié et le trader indépendant qui travaille à domicile.

Pour un trader salarié, les grilles salariales sont très différenciés selon plusieurs critères comme

  • L’expérience du trader,
  • L’organisme au sein duquel il ou elle opère
  • La capacité de l’organisme et du trader à générer des positions gagnantes.
  • Le pays dans lequel travaille le trader

Les traders disposent d’un salaire fixe, qui est évalué entre 4 000 et 6 000 € par mois en France. Mais le trader salarié est surtout rémunéré à travers d’un salaire variable, que l’on nomme les bonus. Ceux-ci peuvent d’ailleurs représenter une somme qui est 2 à 8 fois plus importante que le salaire fixe. A l’année, le salaire moyen d’un trader se trouve assez proche des 70 000 € hors bonus. A titre d’exemple, le trader français Jérôme Kerviel, aujourd’hui mondialement connu touchait un salaire d’environ 50 000 € par an avec un bonus avoisinant les 300 000 € annuels.

Voici les chiffres pour certains pays :

  • Etats-Unis : 90 000 $ par an de salaire fixe avec des bonus qui atteignent en moyenne 180 000 $ à l’année pour un trader débutant. Les bonus des traders très expérimentés peuvent monter jusqu’à 2 ou 3 millions de dollars.
  • Suisse : Près de 2 millions d’euros à l’année pour les traders expérimentés, en incluant les bonus.
  • France : Environ 250 000 euros en moyenne à l’année pour les traders, en tenant compte des bonus.
  • Angleterre : Londres concentre une très grosse majorité de l’activité. En moyenne, un trader débutant à la City peut espérer un salaire mensuel oscillant entre 10 et 30 000 € hors bonus.

Si le pays d’exercice est un paramètre explicatif des salaires, il n’explique pas tout. Les autres critères comme l’organisme employeur peut aussi expliquer de fortes variations de salaire.

Bon à savoir : Si en France les bonus sont encadrés, ils sont totalement déplafonnés dans d’autres pays comme les Etats-Unis.

Combien peut-on gagner en tant que trader ?

Pour le trader indépendant, la fourchette est encore plus large. Et quasiment même infinie. Une large majorité de traders indépendants sont mêmes perdants sur le long terme. C’est en tout cas ce que démontrait une étude de l’AMF qui a étudié près de 15 000 investisseurs sur une période de 4 ans.

Chaque année, près de 85 % des traders perdaient de l’argent en tradant. Sur la période d’étude 4 ans, ce sont même 90 % des traders étudiés qui étaient dans le rouge.

Pour ceux qui réussissaient à gagner de l’argent, les gains pouvaient rapidement devenir très importants. Parmi les quelques traders gagnants, il n’est pas rare d’en trouver qui se rémunèrent plus de 10 000 € par mois. En indépendant, il n’est évidemment pas question de bonus.

Les diplômes en France pour devenir trader

Au sein de cette partie, nous nous focaliserons principalement sur les traders exerçants en tant que salarié pour le compte d’un tiers.

Les études pour se former au trading

Les études pour se former au trading

Le trader professionnel dispose d’un bagage technique solide construit au fil de plusieurs années de formation. En règle générale, la formation pour devenir trader implique un cursus universitaire de 5 ou 6 années d’études. Voici plusieurs exemples de cursus qui pourront conduire au métier de trader professionnel :

Formations pour devenir trader avec un niveau d’études à BAC+5 : 

  • Les diplômes d’école de commerce avec une spécialisation axée sur la finance (Master “Banking & Finance à KEDGE, ESSEC, EDHEC, HEC)
  • Les diplômes de Sciences Politiques (IEP) avec également une spécialisation en finance
  • Ecole d’ingénieur avec un cursus axé sur la finance
  • D’autres masters professionnels dans des matières comme la banque, la finance, les statistiques et les mathématiques

Pour un niveau d’études à BAC + 6 : 

  • Les masters spécialisés en finance (ESCP par exemple)
  • Les masters spécialisés dans l’ingénierie financière (EM Lyon)
Bon à savoir : Le Master 203 de Paris Dauphine est l’un des meilleurs pour se préparer au métier de trader. Il s’agit d’un master sur deux années (M1 et M2).

Un étudiant en Licence Economie qui suivra ensuite un master finance au sein d’un IAE (Institut d’administration des entreprises) ou d’une école de commerce pourra par exemple prétendre à un master spécialisé pour atteindre un niveau BAC+6. Pour devenir trader, l’expérience terrain est aussi extrêmement valorisée. Tout au long de sa formation, il faudra donc veiller à faire le maximum de stages. Au sein d’établissements financiers ou mieux, au sein d’une salle de marché.

Les compétences supplémentaires à développer pour devenir trader

Le métier de trader nécessite de nombreuses compétences. Une compréhension certaine du monde de la finance, de solides bases en économie mais pas uniquement. En effet, pour exercer ce métier, des compétences additionnelles sont demandées comme la maitrise de l’anglais et éventuellement d’autres langues étrangères.

La finance s’inscrit dans une approche mondialisée et la maitrise de l’anglais est un prérequis indispensable. D’ailleurs, de nombreux étudiants français en finance franchissent chaque année la Manche pour effectuer leurs stages en Angleterre, à Londres. Il est donc important de maîtriser l’anglais mais également l’anglais des affaires.

La maîtrise des outils mathématiques et des outils statistiques pourra aussi vous permettre de vous faire une place dans le monde du trading. Associé à une parfaite maitrise des outils informatiques, cela permettra notamment de mettre sur pied des algorithmes capables d’être efficaces sur les marchés. Les notions de programmation peuvent aussi servir pour se rendre indispensable au sein d’une salle des marchés.

Si les compétences techniques sont légions pour exercer en tant que trader, d’autres savoirs sont tout aussi important. Le trader devra souvent faire preuve d’un bon relationnel pour travailler efficacement avec les nombreux opérateurs du monde financier.

Devenir trader sans diplôme, c’est possible ?

Si apprendre le métier de trader peut se faire par l’obtention d’un diplôme, rien ne remplace le terrain. De nombreux traders se sont d’ailleurs formés en autodidacte. Dans cette partie, nous ne parlerons que de celles et ceux qui souhaitent devenir trader à domicile, pour leur propre compte.

Progresser en tant que trader grâce aux brokers

Ici nous allons parler de l’expérience terrain et des ressources mobilisables au travers des meilleurs courtiers en ligne.

Les formations des courtiers en ligne

Les formations des courtiers en ligneLa plupart des brokers en ligne proposent des modules dédiés à la formation des traders débutants. On peut ainsi citer les formations en ligne, comme celle d’Alvexo, les tutoriels de Libertex, toutes les ressources d’eToro… Les informations ne manquent pas, donc profitez de toutes les données gratuites des brokers en ligne !

Via les formations en ligne, il sera question de mieux comprendre les indicateurs à utiliser, les différents types de trading, les variables à prendre en considération. Certaines formations abordent même la psychologie de l’investisseur.

Chez Alvexo, on retrouvera des revues de marché, ainsi qu’un traitement de l’actualité économique et financière. La plateforme propose par ailleurs des webinaires à l’attention des traders de sa plateforme. On trouvera alors des réponses à des questions de trading comme :

  • Comment éviter les faux signaux graphiques ?
  • Comment travailler tous les types de signaux boursiers ?
  • Les meilleures manières d’effectuer une analyse graphique cohérente

Libertex propose aussi des formations pour le trader débutant. Notamment via “Libertex Education”. D’autres plateformes comme eToro proposent elles aussi des offres de formation. Avec notamment la eToro Trading Academy, il sera notamment question de contenus traitant de l’actualité ou de techniques de trading. Via de nombreux formats différents : articles, vidéos ou encore webinaires en direct.

Sur les formations, le broker Admiral Markets dispose d’une offre parmi les plus complètes du marché. Avec de nombreux guides thématiques pour apprendre le trading sous toutes ses formes.

Les comptes demo, pour se familiariser avec une plateforme

Un compte démo est un compte qui permet de trader sur les marchés mais sans mettre d’argent réel en jeu. En effet, le compte démonstration utilise uniquement de l’argent fictif.

Les comptes démo permettent plusieurs choses. Ils sont d’ailleurs très complémentaires des formations à suivre puisqu’ils permettent d’y appliquer les préceptes appris.  Tout d’abord, un compte démo permet de se familiariser avec les différentes fonctionnalités de la plateforme. Ensuite, en terme de stratégie de trading, le compte démo permet de tester ses stratégies.

demo etoroPour un trader débutant, c’est donc un outil à utiliser avant de commencer le trading en argent réel. eToro propose d’ailleurs un compte fictif, à la hauteur de 100 000 $ et sans limite de validité. La plupart des traders en ligne proposant des comptes démo limitent leur accès à une période de plusieurs semaines ou de quelques mois.

Le copy trading, pour se former grâce aux meilleurs

Le copy trading, aussi parfois confondu avec le trading social est une méthode qui consiste à copier et à dupliquer la stratégie d’investissement d’autres traders. Cette méthode est souvent plébiscitée par les traders débutants qui souhaitent optimiser leur trading. Via cette fonctionnalité, il est possible de suivre un trader sur un segment de marché particulier, sur une classe d’actif précise ou sur un portefeuille diversifié. C’est à vous de choisir.

Chez eToro, il est possible d’appliquer une stratégie de copy trading efficace et rémunératrice.

Bon à savoir : Le copy trading est en réalité une des branches du trading social.

Les séances en live pour progresser et devenir un trader confirmé 

Il est possible de suivre des traders professionnels ou à leur compte donner des conseils au travers de sessions lives de trading. Suivre ces sessions permet de se plonger dans l’univers et de suivre les différentes analyses du trader suivi.

Cette méthode est particulièrement efficace car elle permet une immersion totale dans le monde du trading. Cela permettra notamment aux débutants de se former sur

  • Les informations à recueillir (ou récupérer de l’information, comment le faire, quelles variables considérer, comment traiter et interpréter une information…)
  • Les stratégies de trading (scalping, day trading, swing trading…)
  • Les outils techniques d’une plateforme de trading
  • Les variables de l’analyse technique et / ou de l’analyse fondamentale à prendre en considération
  • La création d’algorithmes de trading ou la compréhension des algorithmes à utiliser

On l’aura compris, suivre des lives d’experts est une véritable mine d’or pour un trader qui débute et qui souhaite se former rapidement. C’est aussi un complément pratique très efficace aux techniques apprises en formation ou à l’occasion de lectures.

Les livres sur le trading

Les livres sur le trading 

Si nous avons vu dans les paragraphes précédents une approche terrain, le savoir peut aussi se trouver facilement dans les livres. Le trading n’échappe évidemment pas à la règle. Voici donc une sélection de 5 livres pour apprendre le trading.

  • L’art du trading de Thami Kabbaj : il s’agit d’un “must-have” lorsque l’on souhaite s’initier au trading. Via l’ouvrage, le lecteur pourra apprendre différentes techniques pour adopter les bons comportements des traders qui réussissent en bourse.
  • La bourse pour les nuls de Gerard Horny : le succès de la série de livres “pour les nuls” n’est plus à démontrer. On retrouvera ici les fondamentaux de l’investissement et du trading. Un livre à mettre entre les mains de tous les investisseurs et les traders débutants.
  • Devenir trader pro de Benoist Rousseau : il s’agit d’un guide complet sur le trading, particulièrement axé sur les techniques de scalping et de day trading, les spécialités de l’auteur. Pour progresser sur le trading à horizon très court, c’est un livre qui s’avèrera très utile.
  • Psychologie des grands traders de Thami Kabbaj : Un ouvrage qui aborde le trading non plus sous l’aspect technique mais mental et psychologique. Il sera question du bon état d’esprit et de la gestion des émotions de façon plus large. Un livre à acheter d’urgence pour éviter le trading émotionnel.
  • Le Forex pour les débutants ambitieux de Jelle Peters : Il s’agit pour ce dernier livre d’un ouvrage traitant le trading sous le seul prisme du marché des devises. L’ouvrage vous guidera et vous permettra de mieux comprendre le marché du Forex. Mais il vous formera aussi aux lectures graphiques, à la compréhension des tendances de marché ou encore aux indicateurs techniques.

Il existe des milliers d’ouvrages différents traitant du trading. Nous pensons qu’il peut être intéressant de commencer par des ouvrages généralistes, traitant le sujet du trading dans son ensemble. Il sera ensuite temps de se tourner vers des lectures plus spécifiques. Ce sont celles-ci qui vous feront le plus progresser en trading.

Pourquoi devenir trader ? Les avantages 

Si les avantages peuvent être différents entre les types de trader, nous allons tâcher d’établir quelques avantages du métier. Ici, nous nous focaliserons sur le trader indépendant et non sur le trader salarié. Bien que certains avantages puissent être communs.

Générer des profits 

C’est évidemment le but recherché par chaque trader qui s’inscrit sur une plateforme : générer du profit. Si la plupart des traders ne sont pas gagnants sur le long terme, il reste une possibilité pour les plus talentueux et surtout les mieux formés.

Une discipline accessible à tous 

Elles sont loin les années 80 ou il fallait prendre un courtier pour chaque opération et le payer rubis sur l’ongle. Les plateformes de trading en ligne ont totalement modifié le paysage du trading. Désormais, tout un chacun peut s’inscrire sur une plateforme et trader une large gamme d’actifs. Si la formation est essentielle pour réussir à performer, les barrières à l’entrée ne sont plus les mêmes que ce qu’elles étaient il y a 30 ou 40 ans.

Faire d’une passion un métier 

La plupart des traders indépendants qui réussissent sont avant tout des passionnés d’économie et / ou de finance. En se formant continuellement et en épluchant les articles spécialisés, ils peuvent alors bien souvent vivre de leur passion.

Le trading peut aussi être un élément qui vous permettra d’enrichir votre compréhension du monde économique et de la finance.

Devenir trader : les risques à connaître

Si le trading comporte de nombreux avantages, il induit également quelques risques

Le risque de perte en capital 

C’est le risque le plus sérieux que court le trader :  la perte de son capital. Pour éviter cela, les techniques du money management sont à considérer avec attention. Il s’agit pour le trader de ne pas consacrer plus de X % de son solde au trade d’un actif.

On retiendra souvent qu’un trade supérieur à 1 ou 2 % de son total disponible peut mettre à mal toute une stratégie d’investissement.

On retrouvera alors plusieurs types de risques comme :

  • Le risque de taux d’intérêt : avec un lien décroissant entre hausse du taux d’intérêt et diminution du cours des actifs comme les actions ou les obligations. Et vice versa.
  • Le risque de marché : il représente la variabilité de rendement d’un actif en fonction des fluctuations globales du marché.
  • Risque de secteur : qui est la mesure du risque dans chacun des secteurs.
  • Le risque de liquidité : pour l’éviter, il convient de trader des actifs suffisamment liquides et qui peuvent donc se vendre rapidement sur les marchés.
  • Risque de change : qui peut exister sur des marchés ou l’achat de l’actif se fait en devises. C’est par exemple souvent le cas pour les matières premières, souvent libellées en dollars.

D’autres type de risques comme le risque politique ou le risque d’inflation peuvent avoir un impact négatif sur le portefeuille d’un trader.

L’effet de levier 

Si l’effet de levier peut permettre des gains encore plus importants, il peut aussi être l’origine d’une perte très importante si le marché ne va pas dans le bon sens. Pour les investisseurs débutants, il est à utiliser avec encore plus de précaution. On trouvera souvent dans la littérature financière le niveau maximum recommandé de 2 pour le trader débutant.

Les risques pour la santé des traders  

Le trading est une activité nécessitant une très grande concentration. La masse d’informations peut conduire certains traders à toujours chercher plus d’informations et ainsi faire des journées à rallonge. Il en résultera pour certain, un manque de sommeil flagrant. Et des décisions de trading qui pourront se déteriorer.

La bourse et le trading peut aussi avoir un effet addictif sur certains profils, à l’instar d’autres jeux d’argent comme les paris sportifs. Il convient donc de toujours s’interroger sur son rapport à la bourse et aux produits financiers.

10 conseils pour devenir trader

Comme pour n’importe quelle activité, certains préceptes sont intéressants à suivre pour devenir trader. Voyons ensemble 10 conseils pour optimiser son trading lorsque l’on débute. La plupart de ces conseils sont aussi encore utiles pour les traders plus expérimentés.

1 – Choisir des plateformes sérieuses

C’est la base à ne pas négliger. Une bonne plateforme est une plateforme optimale à la fois sur la sécurisation de sa solution mais aussi sur la disponibilité et la variété des actifs. Des actifs variés permettent de mettre en place une véritable stratégie de diversification.

Il convient aussi de prendre connaissance de la politique tarifaire de la plateforme en se focalisant sur les frais facturés, les spreads et les commissions. Pour devenir un bon trader, il est primordial d’utiliser les bons outils. Les plateformes sont le socle de cet outillage. La mise à disposition de certains outils, notamment en ce qui concerne l’analyse technique pourra vous permettre de choisir un broker plutôt qu’un autre.

2 – Suivre l’activité économique

2 - Suivre l'activité économique

Dans le monde du trading, l’information est reine. C’est en effet l’accès à l’information qui sera une variable de différenciation par rapport aux autres traders. Si rechercher l’information est une bonne base, il est surtout primordial de trouver des sources d’information qui sont fiables.

Si suivre l’activité économique est important, il est aussi très important de consacrer du temps à l’apprentissage du métier. Par le suivi de formations en ligne, par l’écoute de spécialistes du milieu du trading ou en lisant des livres. La formation et le suivi des variables économiques sont les deux éléments qui vous permettront d’être efficace et de devenir un trader qui réussit.

3 – Bien choisir son marché

Le point précédent nous conduit à parler du choix du marché. En effet, que vous tradiez le Forex ou des actions d’un groupe pharmaceutique américain, les variables à considérer seront différentes. Il est donc important de sélectionner un marché avec lequel on se sent à l’aise et sur lequel nous disposons d’informations. A fortiori pour les débutants qui doivent surtout se focaliser sur un marché restreint.

Le marché du Forex nécessite par exemple une grande attention au sujet de la politique monétaire des banques centrales. De même, selon son profil, certains marchés pourront être à privilégier plutôt que d’autres. Le trading sur un horizon très court se prêtera par exemple beaucoup mieux au Forex qu’aux actions. Si vous souhaitez trader sur une période plus longue, les actions peuvent offrir des rendements intéressants.

4 – Apprendre à gérer ses émotions

C’est également un facteur clé pour réussir dans le monde du trading. Il est important de s’engager de manière rationnelle dans la prise de positions. Après avoir essuyé une forte perte, il ne doit pas non plus être question de vouloir se refaire le plus rapidement possible. Au risque d’accentuer encore plus les pertes.

En tradant avec de l’argent que vous pouvez vous permettre de perdre, la gestion des émotions sera plus simple. Vous aurez en effet moins de pression néfaste du résultat à tout prix. De nombreux supports (vidéos, podcast ou livres) sont accessibles pour appréhender la psychologie du trader.

5 – Savoir couper ses pertes

Pour une position pour laquelle les conditions de marché sont défavorables, il est important de savoir la clôturer avant que les pertes ne deviennent trop importantes. Les niveaux de Stop Loss à configurer peuvent d’ailleurs vous aider et vous décharger mentalement du moment ou il faudra couper une position perdante.

Attention également si vous tradez avec un fort effet de levier. Si les gains peuvent être plus importants, il en est de même pour les pertes. Pour les traders débutants, il est d’ailleurs recommandé d’utiliser un faible effet de levier.

6 – Apprendre à conjuguer analyse technique et analyse fondamentale

Bien souvent, on cherche à opposer ces deux notions. Si elles recoupent des réalités différentes, elles peuvent être tout à fait complémentaires dans une stratégie de trading gagnante. L’analyse technique se focalisera sur les courbes et les performances passées d’un actif pour en prédire les fluctuations futures. Il sera également question de prendre en considération la psychologie des investisseurs. L’analyse technique utilise par ailleurs beaucoup d’outils statistiques.

L’analyse fondamentale se focalise quant à elle sur des indicateurs financiers. L’objectif de l’analyse fondamentale est de chercher des actifs dont le cours est foncièrement décalé du cours théorique de l’action. Pour devenir un trader à succès, il est important d’utiliser les outils de ces deux méthodes pour acheter ou vendre.

7 – Viser des objectifs réalistes

Pour le trader débutant, l’objectif premier doit rester humble : ne pas perdre d’argent. Il sera ensuite question de viser un objectif de gain minime. La clé de la réussite consiste à ne surtout pas bruler les étapes. Une fois qu’un objectif est atteint, il faut s’en fixer un autre, avec ambition et humilité.

8 – Miser sur la régularité

Avec ce point, nous revenons d’une certaine manière au conseil numéro 4 sur la gestion des émotions. Une mauvaise journée ne doit pas vous faire changer l’approche de long terme. On ne mesure pas la réussite d’un trader à quelques performances sur des horizons courts comme une journée, une semaine ou un mois.

Pour devenir un trader efficace et gagnant, il est primordial d’être profitable sur le long terme et de miser sur la régularité.

9 – Réussir à manier les Experts Advisor de MetaTrader

9 - Réussir à manier les Experts Advisor de MetaTrader

Que ce soit sur MetaTrader 4 ou sur MetaTrader 5 ou sur toute autre plateforme de trading en ligne proposant cette option, les Experts Advisors sont de véritables aides pour tous les types de traders. Du débutant en passant par les traders expérimentés.

Les experts advisors permettent d’automatiser une partie de son trading. Etant donné qu’ils offrent un délai de passage d’ordre bien meilleur qu’un trader humain, ils sont particulièrement intéressants pour les traders qui misent sur des horizons très courts. Pour le trading scalping, le recours au trading automatique est quasiment devenu une obligation pour performer. Ces robots de trading permettent de faire passer des ordres d’achat ou de revente selon un très large panel de paramètres que le trader devra définir.

Bon à savoir : Il est possible de configurer les robots de trading selon certains paramètres. Soit en les configurant vous même, ce qui nécessite d’être formé à des langages de programmation spécifiques, soit en utilisant (gratuitement ou contre paiement), ceux d’autres traders ou d’entreprises spécialisées.

10 – Faire preuve de discipline 

C’est une clé de la réussite dans tous les domaines. La discipline vous permet d’avoir une feuille de route claire et d’éviter les erreurs. Il peut être possible de tenir un journal de bord, de se fixer des objectifs sur des échéances plus ou moins longues ou encore de chercher à comprendre la raison d’une erreur.

Forger une stratégie de trading claire vous permettra également d’agir de la meilleure façon en fonction de plusieurs situations. Précisément parce que vous vous serez déjà questionné sur la problématique avant qu’elle n’arrive.

Faire preuve de discipline en trading, c’est aussi appliquer les principes du money management. Cela permettra de ne pas mettre en péril son capital de départ. Le money management consiste généralement à ne pas investir plus de 1 à 2 % de son capital total sur une transaction.

Conclusion : comment devenir trader en 2021 ?

Le métier de trader recoupe un large panel de réalités différentes. Du trader salarié jusqu’au trader indépendant. Du day trader en passant par le swing trader ou le scalper, les horizons, les techniques et les outils à utiliser peuvent être différents. L’objectif de tout trader reste néanmoins le même : acheter au plus bas pour revendre au plus haut.

Pour devenir un trader efficace, un certain nombre de points doivent être respectés. Si nous devions résumé l’ensemble de ces points, il serait possible de le faire avec un seul mot : la discipline. Le trader débutant doit en effet se discipliner pour éviter au maximum les erreurs : ne pas se former ni suivre l’actualité économique, ne pas avoir de plan de trading clair ou encore ne pas vouloir couper des positions perdantes. Le bon trader est aussi celui qui sait contrôler et maitriser ses émotions lorsqu’il effectue des sessions de trading.

Le choix de la plateforme est aussi une variable à considérer avec attention pour devenir un trader à succès. Sur ce point, eToro est un partenaire de choix avec une large gamme d’actifs, des outils efficaces pour mettre en place sa stratégie de trading.

Questions Fréquentes 

Investir ou trader : quelle méthode choisir ?

Aucune méthode ne saurait être meilleure que l'autre. Tout dépend de votre approche et de vos objectifs. Gardez en tête que le trading se fait sur une approche de court terme tandis que l'investissement a une perspective plus longue. Sur du moyen voir du long terme.

Qu'est ce qu'un spread en trading ?

Il s'agit de l'écart entre le prix d'achat et le prix de vente d'un actif. Cela signifie que pour un actif donné, le marché le rachètera moins cher que le prix qu'il coûte à l'achat.

Est ce que les robots de trading sont efficaces ?

Tout dépend du type de robot. Un robot est par définition neutre quant à ses performances. Tout dépend de la pertinence des paramètres configurés. Avec des erreurs de configuration, un robot peut vous faire perdre énormément d'argent. Ils sont donc utiles, à condition d'être correctement configurés.

Quel type de formation choisir ?

Pour se former au trading, les outils et les supports sont légions : les livres, les vidéos, les lives pour suivre un trader en plein action. Les échanges sur les forums sur des points précis ou encore les formations proposés par les brokers sont aussi des outils pertinents pour se former efficacement.

Romain Boyer
Après une licence en économie, un master en management stratégique et un voyage de près de 18 mois à travers le monde, je me suis lancé dans la rédaction web. Toujours en veille des aspects techniques et de nouvelles pratiques sur mon métier, j’écris principalement sur les thématiques naturellement liées à ma formation : finance, économie, immobilier.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here