actu 2 actions aeronautiques a acheter avant 2023
Bourse

2 actions aéronautiques à acheter avant 2023

Cet été, la reprise du trafic aérien dans le monde s’est confirmée, dans un contexte de levée générale des restrictions sanitaires imposées depuis près de trois ans pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Pour les investisseurs, c’est un signal intéressant qui peut inciter à acheter les actions des compagnies aériennes afin de profiter de leur meilleure santé financière, susceptible de se refléter dans le cours en bourse. Quelles sont les 2 actions aéronautiques à acheter en 2022 ?

Action Air France-KLM

Le franco-néerlandais Air France-KLM a bénéficié au deuxième trimestre 2022 d’une accélération du trafic de passagers. Au niveau international, les vols sont à 74,6% de leurs niveaux d’avant la pandémie et se sont envolés de 150% en glissement annuel à fin juillet 2022. Sur l’ensemble de l’exercice 2022, Air France-KLM s’attend donc à un résultat d’exploitation positif pour 2022, soit une première depuis 2019, avant donc la pandémie.

Le bénéfice net du groupe a aussi progressé pour s’établir à 386 millions d’euros, comparativement à une perte de 753 millions d’euros au deuxième trimestre 2021. Quant aux revenus, ils ont bondi de 143,9% en glissement annuel pour atteindre 6,7 milliards d’euros. 

Pour les analystes, ce n’est pourtant pas le moment de crier victoire, avec des perspectives de croissance trop optimistes pour 2023. C’est ce que traduit la dernière recommandation de HSBC pour Air France-KLM. Les analystes de la banque d’investissement ont abaissé l’objectif de cours à 1,35 euro cette semaine, contre 1,60 euro précédemment. 

Ces estimations, combinées notamment au fait que le directeur général de l’Association du transport aérien international (IATA) ne voit pas un retour à la normale avant 2024 font qu’il est pertinent aujourd’hui de parier sur une compagnie aérienne comme Air France-KLM, afin d’être exposée à une future hausse.

DÉCOUVRIR L’ACTION AIR FRANCE-KLM

Action Airbus

Depuis 2019, le constructeur aéronautique européen Airbus a supplanté son grand rival américain comme leader mondial du marché, avec des ventes annuelles plus importantes. En 2021, Airbus a ainsi livré 611 avions, contre 340 pour Boeing. Au premier semestre 2022, Airbus a poursuivi avec des commandes et un bénéfice toujours au rendez-vous. 

Les revenus ont ainsi atteint 24,8 milliards de dollars pour les six premiers mois de l’année, contre 24,6 milliards $ au premier trimestre 2021, alors que le bénéfice net s’établit à 1,90 milliard $ (soit une baisse de 15% en glissement annuel, mais mieux que la perte de 1 milliard $ de Boeing).

Enfin, l’objectif initial de livraisons d’avions ne devrait pas être atteint, mais jusqu’à 700 appareils seront livrés, soit plus qu’en 2021. Malgré ces bons indicateurs, Airbus continue d’afficher une baisse de 21% par rapport à l’année précédente, si on se réfère au cours de clôture de 89,21 $ du lundi 3 octobre.

Les analystes sont plutôt favorables sur le dossier, et qu’il s’agisse de la Deutsche Bank, de Berenberg, de Goldman Sachs ou de JP Morgan, l’achat reste la recommandation des brokers. Pour l’analyste Ross Law de Berenberg, la cible est à 150 euros, alors que Daniela Costa se montre plus réservée avec un objectif de cours à 146 euros.

DÉCOUVRIR L’ACTION AIRBUS

Alm Maye

Alm Maye est trader et analyste depuis 2013. Il est expert dans les marchés actions, le Forex et les crypto-monnaies. Il participe à l’élaboration d’articles news pour le site Actufinance.