Elections US : Quels effets sur les actions ?

0
724

Si chaque secteur semble déjà avoir choisi son camp, les analystes prévoient une différence modérée sur les marchés de façon générale. Donald Trump, quant à lui en a déjà fait un argument de campagne : en cas de victoire de Joe Biden, le candidat républicain prédit un effondrement boursier

Trump ou Biden : Quel est le candidat des marchés boursiers ?

Trump ou Biden : Quel est le candidat des marchés boursiers ?C’est la question qui trotte dans la tête de nombreux investisseurs en bourse. Si les impacts seront probablement différenciés selon les secteurs, rien ne semble indiquer ni valider l’hypothèse du candidat républicain qui annonce le chaos boursier en cas d’élection de son rival. En cause ? La volonté de Joe Biden de réhausser le taux d’imposition sur les sociétés de 21 à 28 %.

En revanche, en isolant certains secteurs, les analystes s’attendent à des résultats plus nuancés. Ainsi, des secteurs pourraient voir d’un meilleur oeil l’élection de l’un plutôt que l’autre. Voici quelques exemples :

  • Secteurs plus favorables à une élection de Donald Trump :Défense, finance et secteurs technologiques
  • Secteurs plus favorables à une élection de Joe Biden : Energies renouvelables, santé, infrastructures

Autrefois raillé par les marchés boursiers et les grandes institutions, Donald Trump semble aujourd’hui économiquement plus crédible. Sous ces deux prédécesseurs démocrates, le bilan boursier de Donald Trump semble souffrir de la comparaison. En effet, sous l’administration Clinton, la bourse américaine grimpait de 17,5 % par an et plus de 16,3 % sous Obama. Malgré des politiques accomodantes de la banque, Donald Trump doit se contenter d’une hausse annuelle de 14 %.

Si celle-ci ne lui est évidemment pas imputable directement, elle tend néanmoins à prouver que les marchés boursiers peuvent aussi être compétitifs pour les investisseurs sous un mandat démocrate. Depuis 1900, les chiffres tendent même à montrer une plus grande progression des actions sous la présidence des candidats démocrates.

3 Actions qui devraient continuer à augmenter quel que soit le vainqueur

C’est en tout les cas la pensée de certains analystes. Ceux-ci citent trois actions américaines pour illustrer leur propos.

  • Pfizer
  • NextEra Energy
  • Rockwell Automation

La société Pfizer est l’une des firmes pharmaceutiques en pôle position dans la course au vaccin contre la covid-19.  La semaine dernière, la firme annoncait que près de 36 000 personnes avaient reçues un second vaccin dans le cadre de leur essai clinique de phase 2. L’élection d’un candidat républicain ou démocrate n’aura semble t’il aucun impact sur le vaccin comme l’illustrait son PDG Albert Bourla “Ce ne sera pas un vaccin républicain ou un vaccin démocrate, ce sera un vaccin pour les citoyens du monde”

NextEra Energy est quant à elle une société spécialisée dans les énergies renouvelables. Si le secteur pourrait plus fortement bénéficier d’une élection de Joe Biden, il continuera son essor même sous une seconde mandature de Donald Trump. La firme est aujourd’hui la plus importante des Etats-Unis en terme d’énergies renouvelables. A la mi-octobre elle a par ailleurs atteint sa capitalisation maximum à plus de 76 $ par action. Aujourd’hui, la capitalisation boursière de NextEra Energy est supérieure à celles d’Exxon ou Chevron Corp, qui sont des acteurs majeurs d’énergies fossiles.

Rockwell Automation devrait également profiter de l’élection, quel que soit le candidat choisi. La firme, spécialisée dans les services d’équipements industriels a connue une année faste. Avec 17 % de hausse du cours de son action. Quel que soit le président retenu, la firme devrait profiter du plan de relance qui sera mis en place. L’action a d’ailleurs flirté avec son plus haut niveau historique à la mi-octobre.

Des élections contestées : le risque majeur pour les marchés boursiers

Des élections contestées : le risque majeur pour les marchés boursiersLes investisseurs espèrent surtout une chose : ne pas revivre l’élection de 2000 ou il aura fallu près de 6 semaines pour définitivement connaître le vainqueur. Les récentes déclarations de Donald Trump qui émet déjà du scepticisme sur l’intégrité des résultats peut laisser craindre ce scénario.

A cela s’ajoute le vote électronique, dont le décompte des voix pourrait prendre plus de temps qu’à l’accoutumée. Ce qu’il est important de comprendre c’est que les marchés boursiers détestent une chose par dessus tout : l’incertitude. Une répétition du scénario de 2000 aurait donc un impact réel en matière d’incertitude.

UBS met par ailleurs en garde sur les fortes fluctuations et la grande volatilité si le nom du président n’est pas connu dans les 4 jours suivant l’élection. Dans pareil cas de figure, certains pourraient décider d’investir dans l’or ou les bons du trésor américain pour leur rôle de valeur refuge et protectrice de l’incertitude.

A l’heure ou nous parlons, certains sondages créditent le candidat démocrate Joe Biden d’une avance de 7 à 10 points dans les sondages. Cette avance ne serai que d’environ 6 points dans des états cruciaux pour l’accession à la Maison Blanche. C’est cette confortable avance annoncée qui rassure les marchés financiers : le risque de contestation étant plus faible si un candidat est annoncé large vainqueur. Rappelons nous quand même qu’en 2016, Donald Trump avait renversé les élections dans les dernières semaines et que peu de sondages ne l’avaient véritablement vu venir.

Certaines prévisions alarmistes comme celles de la Bank of America font état d’un plongeon de plus de 20 % à moyen terme si le résultat final venait à ne pas être connu avant plusieurs semaines.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here